Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Football : la Ligue 1 et la Ligue 2 en grève le week-end du 30 novembre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

L'Union des Clubs Professionnels de Football (UCPF) a annoncé jeudi que les équipes professionnelles se mettraient en grève le week-end du 30 novembre, afin de protester contre la taxe à 75 %. La 15e journée de Ligue 1 et la 16e journée de Ligue 2 sont menacées.

Le 30 novembre, le Vélodrome doit accueillir un match entre l'OM et Montpellier. La rencontre pourrait ne pas avoir lieu.
Le 30 novembre, le Vélodrome doit accueillir un match entre l'OM et Montpellier. La rencontre pourrait ne pas avoir lieu. © Maxppp - Richard de Hullessen

[La menace était dans l'air depuis plusieurs semaines](Taxe à 75 % : les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 en grève ?), elle devrait finalement être mise à exécution : les clubs de football français ont annoncé par la voix de l'UCPF leur volonté de se mettre en grève le 30 novembre prochain. "Nous sommes devant un mouvement historique, à l'unanimité, avec une vraie détermination pour sauver le foot, avec un week-end sans match à la fin du mois de novembr e", a indiqué lors d'une conférence de presse le président de l'UCPF, Jean-Pierre Louvel.

L'organisation a immédiatement reçu le soutien du président de la Ligue de Football Professionnel (LFP), Frédéric Thiriez.

Les clubs pros contre la taxe à 75 %

Ce mouvement de contestation marque le désaccord des clubs de football professionnels français avec la taxe à 75 % sur les revenus supérieurs à un million d'euros par ans, adoptée par les députés la semaine dernière. Payée par les entreprises sur les rémunérations supérieures à un million d'euros versées en 2013 et 2014, elle concernerait de nombreux clubs professionnels français.

Les clubs de L1 veulent faire grève : le surcoût pour les clubs
Les clubs de L1 veulent faire grève : le surcoût pour les clubs

Si la grève avait bel et bien lieu, la 15e journée de Ligue 1 et la 16e journée de Ligue 2 ne se joueraient pas, en tout cas pas à la date initialement prévue. Des rencontres phares, comme le choc entre le PSG et Lyon, ou entre l'OM et Montpellier, devraient donc être décalées. La dernière grève historique du football français remonte à 1972.

Pour Matignon, un club de foot est "une entreprise comme une autre "

Quelques minutes avant l'annonce de l'UCPF, Matignon avait donné son avis sur les risques de grève au sein du football français, affirmant qu'un club devait être traité "comme une entreprise comme une autre " au regard de la taxe à 75 %.

"En surplomb de tout dispositif fiscal, il y a le principe d'égalité ", a précisé uin proche du Premier ministre, soulignant que "la taxe à 75 % a été plafonnée avec justement le souci qu'elle ne pèse pas indûment sur les acteurs économiques, à 5 % du chiffre d'affaires ".

Les dirigeants des clubs français doivent être reçus à l'Elysée la semaine prochaine, et Bernard Caïazzo, président de l'AS Saint-Etienne, se veut optimiste : dans une interview à l'AFP, il a déclaré ne "pas imaginer une seule seconde un non-consensus ". "Le président de la République doit comprendre qu'on ne peut pas taxer des entreprises en déficit comme c'est le cas dans d'autres secteurs d'activité ", a-t-il ajouté.

"La taxe va entraîner un déficit de 50 millions d'euros. Avec la baisse des droits télévisés, on va vers un déficit de 200 millions d'euros. Il y a déjà eu deux morts [ndlr : Le Mans et Sedan], il y en aura combien ensuite ? C'est quelque chose qui va toucher tous les clubs. On veut tuer le football ?"  

Le PCF veut une "opération vérité " sur l'argent du football

Quant au Parti communiste, il a également réagi à cette affaire, dénonçant [dans un communiqué](une explication sur l'accession à la propriété du PSG de la monarchie du Qatar, pour qui l'esclavagisme est le seul Code du travail dans la construction des stades pour la Coupe du monde de football de 2022") un "lobbying scandaleux " des patrons de club de football français.

En guise de protesation, le PCF réclame "une opération vérité sur la nature de l'argent privé qui circule pour découvrir d'où viennent ces sommes colossales et qui peut mettre tant d'argent dans les transferts et les salaires des joueurs ".

"Plusieurs enquêtes démontrent que le football l'un des marchés les plus dérégulés de la planète, avec une mainmise de la finance et une avancée inquiétante de la corruption et du blanchiment d'argent lié aux paris sportifs" (Communiqué du Parti communiste français)

Le texte propose d'examiner "d'où provient la richesse du nouveau propriétaire de l'AS Monaco " ou de trouver "une explication sur l'accession à la propriété du PSG de la monarchie du Qatar, pour qui l'esclavagisme est le seul Code du travail dans la construction des stades pour la Coupe du monde de football de 2022 ".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess