Économie – Social

Football : les Guingampais à Pékin pour disputer le Trophée des Champions

Par Thomas Lavaud et Typhaine Morin, France Bleu Breizh Izel jeudi 31 juillet 2014 à 17:37

Les Guingampais à l'entraînement au stade des ouvriers, à Pékin
Les Guingampais à l'entraînement au stade des ouvriers, à Pékin © Radio France/Thomas Lavaud

Les joueurs de l'En Avant sont arrivés ce mercredi en Chine, à Pékin, où ils se préparent à disputer le Trophée des Champions face au Paris Saint-Germain, ce samedi au stade des Ouvriers. Vainqueurs de la Coupe de France, ils affrontent logiquement les champions de France. Et la préparation n'est pas de tout repos, puisque le taux d'humidité est très élevée, et la pollution visible à l'oeil nu.

Les Guingampais se sont entraînés pour la première fois ce jeudi sur la pelouse du Stade des Ouvriers, à Pékin, où ils affronteront samedi le champion de France en titre, le Paris Saint-Germain. Les deux équipes disputeront le Trophée des Champions de football. Ce n'est rien de dire que le climat n'a rien avoir avec celui du Trégor : dans la capitale chinoise, la chaleur est suffocante en cette saison. Le taux d'humidité est très élevé et la pollution visible à l'oeil nu.

Le stade des ouvriers, à Pékin, dans lequel se disputera ce samedi le Trophée des Champions - Radio France
Le stade des ouvriers, à Pékin, dans lequel se disputera ce samedi le Trophée des Champions © Radio France

Les Guingampais ont pu profiter des conseils d'un sportif français exilé en Chine : Pascal Gentil, double médaillé olympique de taekwondo. "La règle numéro 1 , explique le champion olympique, c'est l'hydratation. [...] Il ne faut pas attendre d'avoir soif. Deuxième [règle] : le sommeil. Et avec tous ces déplacements, tous ces décalages [horaires], le sommeil va être primordial. " Les Parisiens partent donc avec un petit avantage, puisqu'ils sont en Chine depuis déjà une semaine.

Les Guingampais à l'entraînement au stade des ouvriers, à Pékin - Radio France
Les Guingampais à l'entraînement au stade des ouvriers, à Pékin © Radio France

Les footballeurs de l'En Avant doivent s'habituer au climat chinois, très différent du climat breton

Les joueurs du PSG, et en particulier Zlatan Ibrahimovic, sont parfois accueillis en rock stars. Les Guingampais, eux, sont inconnus des Chinois, mais même à Pékin, on trouve des supporters de l'En Avant. Lydie est originaire de Pluzunet, dans le Trégor. Elle est venue spécialement en Chine pour voir jouer ses footballeurs préférés. Membre du Breizh Izel kop, elle était jeudi soir la seule fan des rouges et noirs présente à l'entraînement. 

Lydie, membre du Breizh Izel kop, a fait spécialement le déplacement à Pékin pour voir Guingamp

Lars Jacobsen, l'une des trois recrues danoises de l'En Avant - Radio France
Lars Jacobsen, l'une des trois recrues danoises de l'En Avant © Radio France

L'enjeu est tout relatif pour Guingamp dans le Trophée des Champions. La pression n'est pas la même que pour les Parisiens, mais les Guingampais comptent bien profiter de ce voyage. Et pas seulement les joueurs. L'En Avant n'est pas venu seul. C'est toute une délégation qui a fait le déplacement. Car économiquement, il y a des affaires à conclure en Chine. Parmi les Bretons présents à Pékin, le maire de Guingamp, Philippe Le Goff, qui compte bien provoquer des opportunités et trouver des investisseurs prêts à mettre la main au porte-monnaie. L'économie chinoise est la 2e au monde, derrière les Etats-Unis, elle prendre la première place d'ici à 2020. 

L'intérêt de ce déplacement en Chine est aussi économique pour Guingamp

Un policier chinois au Worker Stadium de Pékin - Radio France
Un policier chinois au Worker Stadium de Pékin © Radio France