Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ford à Blanquefort : "La boite de vitesse nouvelle génération n'est pas une solution de long terme"

mercredi 13 décembre 2017 à 14:28 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

C'est ce qu'a affirmé le nouveau préfet de la Gironde et de Nouvelle-Aquitaine lors de sa présentation à la presse ce mercredi. Didier Lallement va recevoir les syndicats de l'usine bordelaise avant la tenue du prochain comité de suivi.

Didier Lallement, le nouveau préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine.
Didier Lallement, le nouveau préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine. © Radio France - Yves Maugue

C'est l'un des principaux dossiers qui attendaient le nouveau préfet de la Gironde et de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement à son arrivée à Bordeaux. L'avenir de l'usine Ford à Blanquefort où le constructeur automobile américain s'est engagé à maintenir un millier d'emplois reste en suspens. "C'est dossier essentiel en termes d'emplois et c'est un dossier emblématique car les acteurs locaux ont déjà réussi à faire revenir Ford dans cette usine, ce qui est déjà considérable, estime Didier Lallement. Je préside le comité de suivi et je le réunirai au début de l'année sur la base des résultats de l'étude que Ford doit rendre".

Nous espérons que cette boite de vitesse pourra se fabriquer ici.

Fin connaisseur des questions de transition énergétique puisqu'il a été secrétaire général du ministère de l'Ecologie entre 2007 et 2010 sous Jean-Louis Borloo, Didier Lallement n'hésite pas à placer le débat de l'avenir de l'usine de Blanquefort sur du long terme. 

"La boite de vitesse nouvelle génération est une solution mais penser que c'est une solution de long terme serait illusoire, affirme-t-il. Le changement de la filière automobile qui passe du thermique à l'électrique fait qu'à une échéance que je ne connais pas, les boites de vitesse n'existeront plus. Si on veut penser l'avenir à vingt ans de cette entreprise, il faut le penser en imaginant d'autres types de constructions. Nous essayons de régler le problème de cette boite de vitesse fabriquée simplement aux Etats-Unis pour le moment. Nous espérons qu'elle pourra se fabriquer ici mais il y aura d'autres étapes à cette histoire". 

En attendant, le comité de suivi reste programmé en janvier mais pourrait être décalé à février si Ford tarde encore à rendre son étude. Et d'ici là, le préfet recevra les représentants syndicaux de l'usine de Blanquefort qui lui ont déjà demandé un rendez-vous.