Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

A Fragnes, l'entreprise d'insertion Idem recycle du carton pour isoler votre maison

Par

C'est une première mondiale. L'entreprise d'insertion Idem, installée à Fragnes, près de Chalon-sur-Saône, se lance dans la fabrication d'un nouvel isolant thermique : la ouate de carton. Avec une production de 6 000 tonnes par an, elle compte créer une quarantaine d'emplois, dont 20 en insertion.

Idem est la première entreprise à se lancer dans la ouate de carton.
Idem est la première entreprise à se lancer dans la ouate de carton. © Radio France - Marion Bastit

Recycler du carton pour isoler votre maison. C'est une première mondiale, et c'est une entreprise de Fragnes, près de Chalon, qui en a eu l'idée. Après trois ans de recherches, l'entreprise d'insertion Idem , filiale du groupe Id'ées, se lance dans la ouate de carton. Elle table sur une production de 6 000 tonnes par an, ce qui devrait créer une quarantaine d'emplois, dont vingt en insertion.

Publicité
Logo France Bleu
Idem récupère 3 000 tonnes de carton par an d'une entreprise voisine. © Radio France - Marion Bastit

Installée depuis quatre ans sur l'ancien site de Kodak, Idem mise sur les circuits courts, puisque le carton qu'elle utilise vient d'une usine voisine, à deux kilomètres de là. Cette usine d'emballage jette 3 000 tonnes de carton par an, du carton neuf mais invendable en raison de défauts de fabrication. Sur ces 3 000 tonnes, Idem en transforme 2 000 en protections pour palettes. Il lui restait donc 1 000 tonnes de cartons dont elle ne savait que faire. En observant la sciure de carton voler pendant la découpe, un salarié a eu l'idée d'en faire un isolant : de la ouate de carton.

Cette machine broie le carton, puis le défibre pour en faire de la ouate. © Radio France - Marion Bastit

La première étape, c'est le tri. « On renvoie le carton non conforme : s'il y a présence de scotch, d'agrafes, d'encre, ou en cas de carton souillé », explique Patrick Choux, le directeur du groupe Id'ées. Ainsi trié, le carton passe dans une grosse machine verte. « On le broie en chips de carton, avant de le passer dans un défibreur qui va éclater la fibre de carton. On y ajoute des additifs pour le protéger du feu et de la moisissure, puis on le conditionne. »

On rajoute des additifs pour que la ouate résiste au feu et à la moisissure. © Radio France - Marion Bastit

A la sortie, des ballots d'une dizaine de kilos de ouate de carton, prêts à servir pour isoler votre maison. « Murs, toiture, cloisons, on peut tout isoler, assure Patrick Choux. Mais traditionnellement, la ouate est plutôt utilisée pour des combles perdus, par exemple. » A 60 centimes le kilo, ça ne revient pas plus cher que la laine de verre. « Grosso modo, à performance thermique équivalente, on est sur un coût équivalent », estime-t-il.

Il faut dix kilos de carton pour faire onze kilos de ouate. © Radio France - Marion Bastit

Pour produire 6 000 tonnes de ouate par an, le carton de l'usine voisine ne suffira pas. Idem va donc faire appel aux déchetteries du Grand Chalon, histoire de rester local. « Ce qu'on vise, c'est une matière première à moins de 30 kilomètres, et une commercialisation du produit fini sur la grande région Bourgogne Franche-Comté, et le nord de la région Rhône-Alpes. » Pour l'instant, la chaîne de production ne tourne que deux heures par jour. L'entreprise attend une dernière certification, qui devrait arriver fin novembre, pour se lancer à l'assaut du marché.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu