Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Après la crise sanitaire, Francis Graille, le président du club de l'AJ Auxerre fait le point sur l'avenir

-
Par , France Bleu Auxerre

Le club de football de l'AJ Auxerre passe ce matin devant la DNCG, le gendarme financier du foot français, pour présenter son budget pour la saison prochaine. L'AJA qui comme d'autres entreprises a souffert de la crise sanitaire. On en parle ce vendredi avec Francis Graille le président de l'AJA

Le président de l'AJ Auxerre, Francis Graille
Le président de l'AJ Auxerre, Francis Graille © Radio France - Vincent VOEGTLIN

Ecoutez Francis Graille , le président de l'AJ Auxerre

Francis Graille, l'AJ Auxerre est auditionnée vendredi matin à 11h par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG). Comment sont les comptes du club dans ce contexte de crise sanitaire ? 

On ne va pas dire que c'est au beau fixe, mais on en est pas loin. Maintenant, passer devant la DNCG, c'est toujours un examen délicat. Sauf pour les clubs qui ont des budgets faramineux, ce qui n'est pas notre cas. On espère passer cet écueil avec un avis favorable. 

Le budget présenté sera équivalent à celui de l'an passé ? 

On était à 24 millions d'euros l'année dernière, on est à 23 cette année. On maintien notre aide au centre de formation pour rester dans la catégorie la plus élevée, en Élite. Et la masse salariale des joueurs est à peu près identique à l'année dernière.

Finalement le Covid-19 n'a pas tellement impacté l'AJA financièrement ?

Si il a eu un impact sur le club. Mais les aides gouvernementales nous ont permis de passer ce cap difficile.  Et puis on a fait de belles ventes, notamment celle de Marcellin qui est parti à Monaco (pour environ 10 millions d'euros). Tout cela explique que nous avons moins subi le contre coup de cette crise sanitaire.

James Zhou, le propriétaire de l'AJA a dû gérer sa société en Chine durant cette crise, qu'il a lui aussi subi de plein fouet. A-t-il parlé de diminuer ses investissements au sein du club ?

Alors je dirais que les investissements de James, sont déjà gelés depuis l'année dernière, puisque nous sommes en autonomie financière. Il nous soutien toujours, et sera toujours derrière nous. Donc il n'y a pas de soucis de ce côté là. Maintenant c'est à nous de faire en sorte de progresser, autant financièrement que sportivement, pour qu'on ait de moins en moins besoin de James. Et qu'on soit en autonomie financière totale. Mais ça , ça passe aussi par l'accession en Ligue 1. On va essayer cette fois encore d'aller le plus haut possible.  Et pourquoi pas y arriver dès cette année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess