Économie – Social

François Hollande : "L'Etat accompagnera les chantiers STX dans l'évolution de leur actionnariat"

Par Typhaine Morin, France Bleu La Rochelle, France Bleu Loire Océan et France Bleu mardi 8 novembre 2016 à 11:48

François Hollande est le premier président de la République à assister aux Assises de la mer
François Hollande est le premier président de la République à assister aux Assises de la mer © AFP - XAVIER LEOTY

Le président de la République a assisté ce mardi aux Assises de l'économie de la mer, qui se déroulent à La Rochelle. François Hollande a vanté la réussite de la construction navale en France, et déclaré que l'Etat "accompagnera les chantiers de l'Atlantique dans leur développement".

Alors que le nom du repreneur du chantier naval STX de Saint-Nazaire devrait être connu ce vendredi 11 novembre, le président de la République, qui participe ce mardi aux Assises de l'économie de la mer à La Rochelle, a annoncé que l'Etat allait "accompagner les chantiers de l'Atlantique dans leur développement et dans l'évolution de leur actionnariat". Plus largement, François Hollande s'est félicité de la réussite de la construction navale en France, en évoquant le chantier de Saint-Nazaire, mais aussi "DCNS, Piriou, CNM, Socarenam". "Autant de chantiers, autant de réussites", a poursuivi le chef de l'Etat.

La construction navale, une réussite française

"Il y a quelques années, quand on parlait construction navale, c'était pour évoquer les crises, les fermetures, les restructurations, a déclaré le chef de l'Etat. Aujourd'hui, quand on évoque l'industrie navale, c'est le succès des navires de croisières, c'est le succès des chantiers de l'Atlantique STX, que l'Etat accompagnera d'ailleurs dans leur développement et dans l'évolution de leur actionnariat." François Hollande a expliqué que l'avenir des chantiers de Saint-Nazaire était un "enjeu essentiel" pour la France, au moment où le carnet de commandes de STX est rempli jusqu'en 2026.

Cette annonce intervient à quelques jours de l'annonce du repreneur des chantiers STX de Saint-Nazaire, qui suscite des inquiétudes chez les syndicats. Le groupe STX Offshore & Shipuilding, maison-mère du chantier de Saint-Nazaire, lourdement endetté, est sous le contrôle de ses créanciers depuis 2013. Le groupe sud-coréen avait annoncé en septembre vouloir se défaire des chantiers de Saint-Nazaire, en vente depuis deux ans, avant la fin de l'année 2016. La semaine dernière, la justice sud-coréenne a annoncé que quatre sociétés était candidates à la reprise des chantiers de Saint-Nazaire. Le groupe DCNS, dont le capital est détenu aux deux tiers par l'Etat, ferait partie des candidats, selon des médias sud-coréens.