Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Frémissement chez Airbus, qui prévoit une augmentation des cadences de production à partir de l'été 2021

-
Par , France Bleu Occitanie

Serait-ce un signe de reprise ? Airbus prévoit une augmentation de ses cadences de production pour l'A320neo à partir de l'été 2021. L'avionneur contacte ses sous-traitants pour leur demander de se tenir prêts. Les syndicats se félicitent de cette bonne nouvelle, mais restent prudents.

La production d'A320neo pourrait passer de 40 à 47 par mois, mais pas avant l'été 2021
La production d'A320neo pourrait passer de 40 à 47 par mois, mais pas avant l'été 2021 © Maxppp - GUILLAUME HORCAJUELO

C'est peut-être un premier frémissement, dans un contexte global plus que morose : Airbus prévoit une augmentation de ses cadences de production pour l'A320neo à partir de l'été 2021. L'avionneur se base sur plusieurs indicateurs, qui lui laissent penser à une reprise de l'activité, plombée en ce moment par la crise sanitaire du Covid-19. Pour pouvoir augmenter à nouveau ses capacités de production le moment venu, Airbus contacte ses sous-traitants, afin que ses derniers se tiennent prêts. 

Un signe encourageant, mais qui laisse méfiant

Airbus prévoit de passer sa production de d' A320neo de 40 appareils par mois actuellement, à 47. Une nouvelle encourageante pour l'avionneur, mais aussi pour ses sous-traitants, eux aussi durement touchés par la crise sanitaire. Lilian Alric, délégué CGT chez Ratier à Figeac (Lot) reste pour le moment prudent. Son entreprise, qui emploie près de 1 200 personnes, fabrique des THSA (des actionneurs de plans horizontaux, pièces mécaniques de l'avion) et des équipements de cockpit pour Airbus. Celui qui est aussi secrétaire du comité social et économique de Ratier à Figeac n'a pas encore été averti de la nouvelle par sa direction, et il reste prudent, même si "toute augmentation de commandes et de cadences, est effectivement bonne à prendre" reconnaît le délai syndical. 

Lilian Alric précise toutefois que la production de 47 A320neo par mois, cela reste moins que ce fabriquait Airbus avant la crise du Covid-19. À cette époque, 60 appareils étaient produits tous les mois, selon le délégué syndical.

  • Airbus
Choix de la station

À venir dansDanssecondess