Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Fréquentation en baisse sur le marché de Noël d'Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Les chalets de la Place du Martroi, à Orléans, ferment leurs volets ce lundi soir. C'est la fin de cette partie du Marché de Noël. Mais, entre la pluie, les gilets jaunes et les mesures de sécurité renforcées, le bilan est plutôt sombre pour la soixantaine de commerçants et d'artisans.

Les allées pas toujours bondées du Marché de Noël d'Orléans
Les allées pas toujours bondées du Marché de Noël d'Orléans © Radio France - Patricia Pourrez

Orléans, France

C'est déjà l'heure de remballer pour les commerçants du Marché de Noël de la Place du Martroi, à Orléans. Certains sont là depuis le 1er jour, le 30 novembre et pour eux, le bilan est plutôt morose. " J'ai fait 50% de chiffre d'affaire en moins" insiste un vendeur d'outils en chocolat. " C'est la 4ème année que je suis là et c'est la pire de toutes!!". 

Un effet gilet jaune ?

Pour la plupart des commerçants et artisans interrogés, la fréquentation est clairement en baisse cette année sur la Place du Martroi. Il y a eu déjà la météo avec "pas mal de jours pluvieux" mais surtout le contexte social et sécuritaire. " Déjà, avec des manifestations de gilets jaunes tous les samedi après midi, on n'a pas pu travailler comme on aurait dû " se plaint le responsable d'une boutique de linge de maison. " Même si les gilets jaunes passaient à côté de nous, il y avait moins de monde en ville, c'est évident"

" Les gens n'avaient pas envie de se faire fouiller systématiquement"

Mais, pour ces commerçants, la situation s'est encore dégradée après l'attentat de Strasbourg, le 11 décembre et la décision du gouvernement de renforcer la sécurité autour des marchés de Noël. A Orléans, les fouilles et les palpations sont devenues systématiques sur les entrées du Marché. " On a été sinistrés avec ça" déplore une vendeuse de décorations de Noël. " Les gens ne se promenaient plus comme avant sur la Place du Martroi. On a bien senti que ça les gênait de se faire fouiller". Cette habituée du Marché de Noël constate elle aussi une fréquentation et des ventes en baisse " On va tout juste rentrer dans nos frais". A quelques mètres de là, le forain qui tient le "Traineau du Père de Noël" est sur la même longueur d'onde " Je comprends les mesures de sécurité mais là, on en fait peut être un peu beaucoup. Du coup, les gens ne sont pas venus." 

Des policiers municipaux en renfort sur le Marché de Noël - Radio France
Des policiers municipaux en renfort sur le Marché de Noël © Radio France - Patricia Pourrez

Un marché de Noël.. pas tout à fait terminé !!

Si les chalets de la Place du Martroi ferment juste avant Noël, la Grande Roue elle va continuer de tourner jusqu'au 6 janvier. Le Sentier des Glaces, Place de la République, reste lui aussi jusqu'à cette date. Par contre, les animations de la Place de Loire se termineront elles le 30 décembre au soir. Un calendrier confus qui n'aide pas non plus à l'attractivité du Marché de Noël !!

Choix de la station

France Bleu