Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Futur port de Bastia : des études géotechniques pour choisir le bon projet

-
Par , , France Bleu RCFM

Quatre scénarii sont toujours à l'étude pour la création du futur port de Bastia : le port de la Carbonite, l'éco-port Portu Novu, le doublement du bassin Saint-Nicolas ou l'extension de la digue existante. Pour faire le meilleur choix, des études géotechniques sont en cours depuis mai dernier.

Depuis fin mai, une barge a été installée pour réaliser tous les jours des sondages dans les fonds marins
Depuis fin mai, une barge a été installée pour réaliser tous les jours des sondages dans les fonds marins © Radio France - Maxime Becmeur

Vous l'avez certainement remarquée si vous êtes passé sur la route du front de mer à Bastia depuis fin mai, une barge a été installée pour réaliser tous les jours des sondages dans les fonds marins. Un chantier géotechnique commandé par la Collectivité de Corse et qui a pour but d'étudier la faisabilité des différents projets de futur port de commerce. 

4 projets encore dans les cartons

Les géotechniciens font ce qu'on appelle des sondages pressiométriques et des carottages
Les géotechniciens font ce qu'on appelle des sondages pressiométriques et des carottages © Radio France - Maxime Becmeur

Quatre scenarii sont toujours dans les cartons : le port de la Carbonite, l'éco-port Portu Novu, le doublement du bassin Saint-Nicolas ou bien l'extension de la digue existante. Quel que soit le projet retenu, il est essentiel de vérifier la stabilité des sols avant d'entamer d'éventuels travaux. Les géotechniciens font ce qu'on appelle des sondages pressiométriques et des carottages. Des prélèvements d'échantillons qui devront ensuite passer en laboratoire. 

De toute façon on arriverait à construire un port quel que soit la nature du sol, après c’est une question financière

Alain Touzet responsable du bureau d'études portuaires de la CDC : « En mètres linéaires, on est à plus d’un kilomètre et demi d’essais qui ont été fait, il y a un gros travail de dépouillement d’analyses et d’essais de laboratoires. » Les premiers résultats de prélèvements arriveront fin août. Mais pour l'heure, les experts n'ont rien constaté de rédhibitoire à la construction d'un port « Dans la zone sud on n’a pas trouvé de roches massives, on est allé jusqu’à - 40mètres dans le fond de la mer, on a trouvé que des sédiments. Ils se comportent de façon suffisante pour faire les ouvrages. De toute façon on arriverait à construire un port quel que soit la nature du sol, après c’est une question financière. » 

Un chantier géotechnique commandé par la Collectivité de Corse et qui a pour but d'étudier la faisabilité des différents projets de futur port de commerce
Un chantier géotechnique commandé par la Collectivité de Corse et qui a pour but d'étudier la faisabilité des différents projets de futur port de commerce © Radio France - Maxime Becmeur

Le président de l'Exécutif, Gilles Simeoni, en convient. Ces investigations vont déterminer le coût des nouvelles infrastructures. _«_La nature des sols conditionne la nature des ouvrages et leurs prix, c’est un élément extrêmement important pour le choix. »

« Il faut un port ! » 

Quel que soit le coût final, les représentants du monde économique ne cesseront de réclamer ce nouveau port. Stéphane Venturini, vice-président de la CCI de Corse : _« On ne va pas polémiquer sur quel port, nous aujourd’hui ce qu’on dit c’est qu’il faut un port._Le port dans lequel l’ensemble de la place portuaire travaille actuellement est un port vétuste qui a 150 ans et ne permet pas de travailler dans des conditions de sécurité optimum ni de se développer. »

Cette opération sondages coûtera à la CCI, la CDC et l'État plus de 2 millions d'euros
Cette opération sondages coûtera à la CCI, la CDC et l'État plus de 2 millions d'euros © Radio France - Maxime Becmeur

Pour l'heure, cette opération sondages coûtera à la CCI, la CDC et l'État plus de 2 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess