Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Futurs Ancêtres : l’entreprise d’une généalogiste professionnelle à Benquet

-
Par , France Bleu Gascogne

« On est le futur ancêtre de nos descendants » : c’est par ce point de vue que Caroline Eyraud-Vaillant a choisi le nom de son activité, Futurs Ancêtres. Elle s’est installée à Benquet, près de Mont de Marsan, pour proposer ses services d’ « enquêtrice ».

Le logo de l'entreprise de Caroline Eyraud-Vaillant
Le logo de l'entreprise de Caroline Eyraud-Vaillant - Futurs Ancêtres

Fin 2019, Caroline Eyraud-Vaillant se lance. Après avoir été ingénieur informatique, elle devient généalogiste professionnelle. La généalogie, c’est une passion depuis sa jeunesse. Son père est amateur depuis les années 80, et il l’a toujours emmenée avec lui dans ses recherches et lui a donné goût pour cette activité. Caroline a passé un diplôme universitaire « Généalogie et Histoire des familles » à l'Université de Nîmes, et a monté son entreprise : Futurs Ancêtres à Benquet, près de Mont de Marsan. Elle est spécialisée dans la recherche des origines, que ce soient familiales ou immobilières. Par exemple, actuellement, elle travaille sur un dossier où elle retrace toute l’histoire d’une famille qui a vécu dans la même maison. Ses recherches lui ont permis de remonter au XVIIIème siècle. 

Interview de Caroline Eyraud-Vaillant dans la Nouvelle Eco, à écouter ici.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un travail de détective 

L’activité de généalogiste professionnelle, c’est un travail de détective, explique  Caroline Eyraud-Vaillant. Il faut compulser des milliers de pages, parfois mal écrites, faire face à des problèmes, à des mystères et il faut les contourner. Un métier passionnant. L’enquête généalogique se compose en 3 phases : la collecte des informations, qui comprend la recherche dans les archives, comme les archives départementales. Il faut s’appuyer sur l’Etat Civil, le cadastre ou encore le recrutement militaire. Ensuite, c’est le traitement de ces informations : lire des centaines de pages, regarder des photos, classer tout cela. « C’est une grosse base de données que l’on crée ». Et enfin, la restitution de ces recherches : Caroline Eyraud-Vaillant présente tout cela par le biais d’un livret, ou d’un arbre généalogique.

C’est un métier passion et on a tous envie de vivre de sa passion.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La Chronique Eco sur France Bleu Gascogne, c’est du lundi au vendredi à 7h15.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess