Économie – Social

GE - Alstom: les salariés de Belfort veulent du concret

Par Isabelle Rolland, Pierre Coquelin et Simon Chrétien, France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 8 septembre 2015 à 18:16

Le site belfortain de G.E et Alstom
Le site belfortain de G.E et Alstom - Sophie Dupuy

La commission européenne a enfin validé le rachat par GE de la branche énergie d'Alstom. Plus d'un an après l'annonce du mariage, les salariés de Belfort attendent de savoir les détails de cette opération.

Après plus d'un an d'attente, le mariage entre Alstom énergie et General Electric a été approuvé par la commission européenne ce mardi 8 septembre. C'est la fin de plusieurs mois d'incertitude et d'interrogations. Le mariage avait été annoncé en grande pompe à Belfort. Reste à savoir concrètement ce qu'il y aura dans la corbeille de mariage, les conditions du rachat ont été plusieurs fois revues. 

"Le diable est dans les détails"

Michel Fouquin, économiste se veut globalement positif "maintenant, le diable est dans les détails. Il y a des conditions posées à cet accord. On va probablement demander à General Electric de céder certaines de ses activités à des concurrents mondiaux. G.E en absorbant l'activité turbine à gaz d'Alstom devient un leader mondial incontesté et donc il y a un risque de position dominante. Ca peut poser problème. L'autre souci, c'est la redondance de certaines activités de G.E et d'Alstom. Il faudra peut-être réduire les effectifs et cela peut donner l'occasion de conflits avec les autorités françaises. "

Le rachat d'Alstom Energie par G.E analysé par l'économiste Michel Fouquin

L'accord doit être encore soumis à l'approbation des autorités américaines. 

"On est content d'avoir une décision "

Les salariés d'Alstom restent encore réservés, après cette annonce. Cela fait tellement longtemps qu'ils attendaient. "Je pense que beaucoup de gens attendaient cette conclusion.... On était dans une phase d'incertitude, c'est jamais très bon.... On voulait que ça avance, on est content d'avoir une décision. C'est bien de savoir où on va.... C'est bien on est fixé, c'est une bonne nouvelle car les projets étaient au ralenti depuis plus d'un an. On espère que ça va redémarrer !"

Les salariés d'Alstom attendaient cette décision depuis plus d'un an