Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Gaspillage alimentaire : commerces et industriels plus concernés d'après la Banque Alimentaire de la Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Avant sa grande collecte annuelle, la Banque Alimentaire de la Mayenne cherche des bénévoles. Une association satisfaite de la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire, même s'il y a encore des progrès à faire.

Pierre-Jean Nicolas et Miguel Sanchez de la Banque Alimentaire de la Mayenne
Pierre-Jean Nicolas et Miguel Sanchez de la Banque Alimentaire de la Mayenne © Radio France - Martin Cotta

Département Mayenne, France

602 tonnes. C'est la quantité de nourritures récoltées en Mayenne par la Banque Alimentaire l'an dernier. L'association fête ses 35 ans cette année et dans quelques jours, le 29 et 30 novembre, elle organise sa grande collecte annuelle dans les grandes et moyennes surfaces. S'il y a encore beaucoup d'efforts à faire en matière de lutte contre le gaspillage, ces dernières jouent de plus en plus le jeu. 

Une loi anti-gaspi efficace ...

En Mayenne, 340 tonnes de denrées alimentaires ont été sauvées de la destruction en 2018, et d'après le président de la Banque Alimentaire 53, Miguel Sanchez, les industriels se sentent davantage concernés. Le géant laitier Lactalis par exemple, mais pas que. "Nous recevons des aides d'industriels qui ne viennent pas forcément du département. Je peux vous citer la Toque Angevine, des céréaliers, des producteurs de tomates aussi" explique t-il. 

... mais ....

La loi de 2016, relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire a permis à la Banque Alimentaire de recevoir en Mayenne 18% de nourritures en plus (la moyenne nationale est à 23%). Mais il y a un mais. "Nous récupérons des marchandises avec des dates limites de consommation beaucoup plus courtes qu'avant. Avant la loi Garot, on avait l'habitude de récupérer des produits dont il restait cinq jours, voire trois au minimum. Mais aujourd'hui, ce sont trois au maximum ou la date du jour parfois" termine le président de la Banque Alimentaire.

1.600 familles mayennaises 

En Mayenne, l'association distribue chaque jour 3.769 repas. Cela représente un peu plus de 1.600 familles, d'où l'importance de la grande collecte alimentaire de fin d'année. Elle aura lieu ce vendredi 29 et samedi 30 octobre dans certaines moyennes et grandes surfaces de la Mayenne (55 points de collecte en tout, dont 11 à Laval). La Banque Alimentaire recherche des bénévoles pour distribuer des sacs à l'entrée des magasins et collecter la nourriture. 

500 bénévoles participent en Mayenne à cette collecte annuelle, des personnes qui ont souvent elles-mêmes eu besoin de la Banque Alimentaire d'après Pierre-Jean Nicolas un des administrateurs. "Les clients des magasins viennent nous voir pour nous expliquer qu'avant ils avaient une situation difficile. Ils sont donc tout à fait contents, dans ce contexte, de participer à la collecte, même si leurs moyens actuels ne sont pas extraordinaires. Ils ont souvenir de leurs galères" développe Pierre-Jean Nicolas. 

Si vous souhaitez participer à la collecte annuelle (29 - 30 novembre), contactez l'association au 06.60.55.44.22 ou par mail à ba530.collecte@banquealimentaire.org.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu