Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gaz : le tarif réglementé va augmenter de près de 10% en juillet

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le tarif réglementé du gaz va fortement augmenter, de près de 10%, en juillet, a annoncé ce vendredi le régulateur de l'énergie. Une hausse due à l'augmentation des cours sur le marché mondial.

Le prix du gaz va augmenter de 10% en juillet.
Le prix du gaz va augmenter de 10% en juillet. © Maxppp - Sébastien JARRY

Les personnes qui utilisent le gaz pour cuisiner, chauffer leur eau ou leur logement vont voir leur facture bondir à partir du mois prochain. Le tarif réglementé du gaz, vendu par Engie, va augmenter de près de 10% au 1er juillet, a annoncé ce vendredi le régulateur de l'énergie.

La hausse des cours mondiaux en cause 

Le régulateur met en cause, notamment, la hausse des cours mondiaux. "Les tarifs réglementés de vente d'Engie augmentent de 9,96% HT au 1er juillet 2021. Cette forte hausse est due principalement (pour 7,8%) à la hausse des prix du gaz sur le marché mondial liée à la reprise économique", explique la Commission de régulation de l'énergie dans un communiqué.

"Les prix du gaz sur le marché mondial augmentent très fortement en juillet", détaille la Commission, qui met en avant une série de facteurs : reprise économique, bas niveaux des stocks de gaz, opérations de maintenance en mer du Nord, augmentation de la consommation de gaz pour la production d'électricité...

Les tarifs avaient augmenté de 1,1% depuis 2019

L'autre gros facteur est la hausse du coût des certificats d'économie d'énergie (CEE), un dispositif qui oblige les fournisseurs de gaz ou d'électricité à financer des économies d'énergie. Le gouvernement a récemment revu à la hausse les objectifs d'économie d'énergie fixés dans le cadre de ces dispositifs pour la période 2022-2025, ainsi que la part destinée aux plus précaires. La forte hausse des tarifs réglementés annoncée pour juillet fait toutefois suite à une période de baisse durant la crise. Au final, les tarifs n'ont augmenté que de 1,1% depuis le 1er janvier 2019, indique la Commission.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess