Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements désormais en vigilance orange
Économie – Social DOSSIER : General Electric dans le Territoire de Belfort

VIDÉO - GE Belfort : les élus locaux reçus mercredi à l'Elysée

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Une délégation d'élus du Territoire de Belfort sera reçue mercredi en fin de matinée à l'Elysée par la secrétaire générale adjointe de l'Elysée pour évoquer le dossier GE Belfort.

La manifestation en soutien à GE Belfort a rassemblé plusieurs centaines de personnes ce mardi matin à Belfort.
La manifestation en soutien à GE Belfort a rassemblé plusieurs centaines de personnes ce mardi matin à Belfort. © Radio France - Nicolas Wilhelm

Belfort, France

Le dossier GE s'invite à l'Elysée. Cinq élus du Territoire de Belfort, ainsi que la Présidente de Région Marie-Guite Dufay seront reçus ce mercredi à l'Elysée à 11h par la secrétaire générale adjointe de l'Elysée, Anne de Bayser, "pour évoquer les emplois et les propositions de reconversion dans la perspective du projet de restructuration chez General Electric à Belfort", précise un communiqué du Département.

Nous comptons bien lui rappeler d'intervenir"

"Le Président de la République avait pris, lorsqu’il était Ministre de l’Economie de François Hollande, des engagements très précis vis-à-vis des salariés de GE et nous comptons bien lui rappeler d’intervenir, à la fois pour minimiser le plan social et permettre des diversifications sur le site en matière d’aéronautique, d’hydrogène, de nucléaire par exemple (…) nous voulons aussi nous assurer que les 50 millions d’euros d’amende, que GE a payés pour ne pas créer les 1000 emplois, soient bien redirigés vers Belfort", a d'emblée rappelé Damien Meslot le maire de Belfort.

Plusieurs centaines de manifestants

Ce mardi matin, environ 500 personnes ont défilé dans le secteur du Techn'hom à Belfort, depuis le site de General Electric à Belfort, à l'appel d'une intersyndicale pour la défense de l'emploi sur les sites GE de Belfort et Bourogne, alors que les syndicats redoutent un plan social dans la branche "Gas Power" du groupe après les élections européennes.

Début mai, Emmanuel Macron avait assuré dans un courrier aux élus locaux que le dossier GE Belfort faisait l'objet de "la plus grande vigilance de la part de l'Etat". Fin mars, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, s'était déjà engagé à "étudier toutes les pistes industrielles possibles pour maintenir l'emploi" à Belfort.

La liste des élus locaux composant la délégation est la suivante :

  • Florian Bouquet, Président du Conseil départemental du Territoire de Belfort
  • Damien Meslot, Maire de Belfort et Président du Grand Belfort
  • Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté
  • Ian Boucard et Michel Zumkeller, Députés du Territoire de Belfort
  • Cédric Perrin, Sénateur du Territoire de Belfort.
INFOGRAPHIE : ce que pèse General Electric dans le Territoire de Belfort. - Radio France
INFOGRAPHIE : ce que pèse General Electric dans le Territoire de Belfort. © Radio France - Blandine Costentin