Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

GE Steam Power : la Région demande la suspension du plan social et invite Emmanuel Macron à Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay réaffirme, dans un communiqué, son "soutien total" aux salariés de General Electric, alors que la branche nucléaire Steam Power est sous le coup d'un plan social. Elle demande à ce qu'un moratoire soit imposé dans ce PSE.

Le blocage des trois accès au site de Steam Power chez General Electric aura duré deux jours
Le blocage des trois accès au site de Steam Power chez General Electric aura duré deux jours © Radio France - Wassilla Guittoune

A la veille d'une nouvelle mobilisation des salariés de General Electric Steam Power pour contester le plan social en cours, la région Bourgogne-Franche-Comté monte au créneau. Dans un communiqué, la présidente de Région Marie-Guite Dufay "réaffirme" son "soutien total" aux salariés, et demande à l'Etat "un moratoire" dans le plan de sauvegarde de l'emploi, qui prévoyait la suppression de 238 postes. Après des négociations avec la direction, les syndicats ont pour l'instant réussi à sauver 94 de ces 238 postes.

"C'est une première étape. Il en reste 144 à sauver et autant de compétences-clés qui ne doivent pas disparaître", indique Marie-Guite Dufay, tout en appelant le gouvernement à se mobiliser. "Il ne peut pas d'un côté dire que l'Etat ne peut rien faire pour stopper le PSE et de l'autre affirmer qu'il va racheter la branche nucléaire." La présidente de la Région invite donc Emmanuel Macron à venir à Belfort, pour préciser l'avenir de la branche nucléaire de GE, notamment les conditions d'un futur rachat. "Le territoire et les salariés doivent être associés à ce processus en toute transparence", conclut-elle.

Les salariés de GE Steam Power ont prévu de se rassembler jeudi 22 avril sur le site de Cravanches pour demander plus d'efforts de la part de la direction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess