Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gel : 275 millions d'euros de pertes pour les arboriculteurs et viticulteurs de Drôme-Ardèche

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

Les Chambres d'agriculture de Drôme et d'Ardèche ont effectué un premier bilan chiffré suite à l'épisode de gel historique de la nuit du 7 au 8 avril 2021. Le constat est terrible : 70% de pertes pour l'arboriculture drômoise, 80% pour l'arboriculture ardéchoise.

A Erôme, dans le nord Drôme, les petites poires n'ont pas résisté au gel.
A Erôme, dans le nord Drôme, les petites poires n'ont pas résisté au gel. © Radio France - Nina Valette

Les Chambres d'agricullture ont commencé à chiffrer les pertes dues à l'épisode de gel historique qui a touché la Drôme et l'Ardèche, dans la nuit du 7 au 8 avril dernier. Les dégâts sont colossaux, notamment pour les arboriculteurs : 70% des fruits sont perdus dans la Drôme, 80% en Ardèche. 

La récolte d'abricots est la plus touchée

Sur le plan financier, la sentence est très lourde pour les arboriculteurs, avec près de 110 millions d'euros de pertes dans la Drôme et 40 millions en Ardèche. La récolte d'abricots est la principale victime : près de 80% des abricots ont gelé dans la Drôme, plus de 90 % en Ardèche d'après les premières estimations.

Les producteurs de pommes et de poires drômois accusent également le coup : 90 % de pertes pour les poires, 80 % pour les pommes. Les pertes s'élèvent à hauteur de 80% pour les prunes, 70% pour les pêches et les cerises drômoises, 60% pour les kiwis. 

En Ardèche, près de 90% des cerises sont également perdues.

La viticulture accuse 125 millions de pertes en Drôme-Ardèche

Si la viticulture est globalement moins touchée, les pertes de chiffre d'affaires sont très importantes : 80 millions d'euros dans la Drôme et près de 45 millions en Ardèche.

La situation est assez hétérogène. Entre 20 et 25% de pertes pour le Croze Hermitage, la Clairette de Die et Grignan les Adhémar. Un pourcentage qui cache de grosses disparités, certains on tout perdu. Le pire c'est pour le Sud-Drôme, 50 à 90% de pertes et le Sud-Ardèche où il y a beaucoup de dégâts, surtout sur le blanc.

Moins de travail pour les saisonniers 

Les victimes collatérales de ce désastre, ce sont les travailleurs saisonniers. Habituellement, plus de 10.000 jeunes ramassent les fruits dans la Drôme l'été, ils n'auront quasiment pas de travail cette année. Globalement, un tiers du travail saisonnier va disparaître, d'après les premières estimations de la chambre d'agriculture drômoise. 

Pour être aidés, les agriculteurs touchés par le gel peuvent contacter la Mutualité sociale agricole (MSA), un numéro d'écoute a été mis en place. Le 04 75 75 88 70 est ouvert tous les jours de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess