Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Gelées noires dans l'Yonne : des viticulteurs ont perdu gros

lundi 2 mai 2016 à 11:54 Par Benoît Jacobo et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre et France Bleu

Il faudra encore plusieurs jours pour connaître l'étendue des dégâts dans les vignes, suite au phénomène de gelées noires. Mais certains viticulteurs savent déjà qu'ils ont perdu gros. Illustration à Béru, dans le Chablisien.

Les gelées noires ont causé de gros dégâts dans le Chablisien
Les gelées noires ont causé de gros dégâts dans le Chablisien © Maxppp -

Beru, France

Dans sa camionnette sur le chemin des vignes, à Béru, Bruno Bocquet ne peut retenir son émotion : "c'est tout le boulot d'une année qui est foutu en l'air en quelques heures. C'est plus qu'un coup de massue, c'est un manque à gagner énorme". Mardi dernier, il a assisté, impuissant, à cet épisode de gelée noire. "Ce qui était terrible, c'est qu'à 22h30, il est tombé une averse de neige. Ça a amplifié le phénomène : il  y a eu de l'humidité, les bourgeons ont eu du grésil dessus, et une heure après, il gelait... Dès minuit, c'était quasiment foutu."

"Tout est noir, tout est grillé"
Bruno Bocquet, viticulteur à Béru

Le jour levé, le constat était sans appel : "toutes les feuilles étaient prises en glace, explique Bruno Bocquet. On les cassait comme un morceau de verre, il n'y avait plus aucun espoir". Sur les 18 hectares du domaine Bocquet, 14 hectares sont touchés à 100%. "Ça fait comme une feuille de tabac qui est complètement sèche, ça craque. Le bourgeon est vide, il n'y a plus de vert. Tout est noir, tout est grillé."

Du jamais vu depuis plus de 20 ans dans le Chablisien

Un tel phénomène de gelées noires n'avait plus été vu depuis plus de 20 ans dans le Chablisien. "Saint-Vincent n'a pas été sympa avec nous... Mais bon, on vit avec les aléas climatiques. On subit, c'est comme ça". Encore groggy, Bruno Bocquet mise sur un éventuel 3e bourgeon. Si la chaleur arrive, il y aura peut-être 2 ou 3 raisins par ceps. Contre 16 ou 18 raisins normalement.

Tout le monde est désabusé, désorienté - Bruno Bocquet, viticulteur à Béru