Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Gendarmes réservistes dans l'Indre : léger retard dans le versement des soldes de fin d'année

mardi 6 novembre 2018 à 17:57 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry et France Bleu

INFO FRANCE BLEU BERRY. En raison d'un changement de logiciel, et d'une clôture dans les budgets, il va y avoir un léger décalage en fin d'année dans le versement des soldes pour les gendarmes réservistes de l'Indre. Un réajustement sera effectué fin janvier pour ceux qui n'auront pas été payés.

On compte environ 370 gendarmes d'active dans l'Indre et 160 gendarmes réservistes.
On compte environ 370 gendarmes d'active dans l'Indre et 160 gendarmes réservistes. © Maxppp - Photographe: Alexandre MARCHI

Châteauroux, France

Dans l'Indre, certains gendarmes risquent de toucher leur solde avec deux mois de retard. Les soldes de novembre et décembre devraient être versées en janvier prochain. Ce décalage dans le versement de la solde est lié à un changement de logiciel. Mais la gendarmerie de l'Indre promet un rattrapage budgétaire dès la fin du mois de janvier.

Fin de l'exercice budgétaire et nouveau logiciel

Au premier janvier prochain 2019, un nouveau logiciel va être mis en place au niveau national pour le paiement de la solde des gendarmes. Sachant que dans le même temps, l'exercice budgétaire pour l'année en cours vient de se terminer. Résultat : les réservistes embauchés en novembre et en décembre ne seront payés, pour certains, qu'en janvier.

"C'est la première année, je pense que ce sera la seule, où on aura la conjonction des deux événements, c'est-à-dire la gestion de la fin de l'année en terme de budget et l'arrivée de ce nouveau logiciel de calcul de la solde", explique à France Bleu Berry le colonel Patrick David, il dirige la réserve du groupement de la gendarmerie de l'Indre.

Le 1er janvier, on aura tout ajusté"

"Ce logiciel solde qui va être mis en place à compter du 1er janvier 2019, sur l'ensemble de la gendarmerie, que l'on soit personnel d'active ou de réserve, demande une exactitude dans les données sociales et professionnelles de nos réservistes, ce qui fait que le 1er janvier, on aura tout ajusté".  

"C'est un délai qui va être pris pour des raisons techniques"

Autre explication : les événements particuliers comme les renforts envoyés à Notre-Dame-des-Landes ont pu nécessiter un rééquilibrage dans les budgets au niveau national. "Je pense qu'à Notre-Dame-des-Landes il y a eu des réservistes d'employés en logistique et en arrière des forces de l'ordre, donc ça a fait une ponction non prévue sur le budget des réserves".

160 réservistes dans l'Indre

Mais pas d'inquiétude, promet le Colonel David, un réajustement sera fait dès la fin du mois de janvier, avec des trésoreries mises en place spécialement pour ce rattrapage budgétaire. Les réservistes en ont été informés par leur hiérarchie. "Tout est prévu pour que ça rentre dans l'ordre dans les plus brefs délais". Un gendarme réserviste touche en moyenne entre 60 et 85 euros net/ par jour de mission, mais certains peuvent toucher plus, tout dépend des grades.

Cette année (2018), le budget de la réserve de la gendarmerie dans l'Indre s'élevait à environ 330.000 euros. On compte environ 370 gendarmes d'active dans l'Indre (pour 145 policiers de la police nationale) et 160 gendarmes réservistes. Au niveau national, on compte 100.000 gendarmes d'active et 30.000 réservistes (les effectifs de l'Indre sont au-dessus de la moyenne nationale).