Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric à Belfort : le blocage s'étend au site d'Alstom Transport

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Alors qu'une réunion entre les syndicats et la direction de GE est prévue cet après-midi à 15h à Bercy, un nouveau piquet de grève a été installé à Belfort : les grévistes bloquent désormais l'accès au site d'Alstom Transport.

Aucun camion ne peut entrer ou sortir du site d'Alstom Transport de Belfort depuis ce mardi matin.
Aucun camion ne peut entrer ou sortir du site d'Alstom Transport de Belfort depuis ce mardi matin. - Syndicat CGT GE Belfort

Belfort, France

Le conflit social chez General Electric s'étend au site d'Alstom Transport. Les grévistes bloquent depuis tôt ce mardi matin l'entrée de la Porte de la découverte, sur le site Techn'hom à Belfort, où se trouve également le site de production de General Electric. Aucun camion ne peut entrer ou sortir du site d'Alstom.

Discussions de nouveau bloquées

La direction de GE appelle les syndicats, une dernière fois, à la discussion avant de déposer définitivement le plan social auprès des services de l'Etat comme le prévoit la loi. La date limite pour le dépôt est fixée au lundi 21 octobre.

Dans un communiqué, le directeur de GE France explique qu'il n'a plus d'autre choix, après l'échec des négociations avec les syndicats lors d'une énième réunion ce lundi. Les syndicats, CGT en tête, ont claqué la porte après 30 minutes de réunion.

L'intersyndicale estime que les propositions de la direction restent inacceptables. 792 emplois sont toujours menacés. Le blocage continuait ce mardi matin, pour la deuxième semaine consécutive, sur les sites GE de Belfort et Bourogne.

Réunion à Bercy à 15h

Les grévistes ont reçu lundi après-midi la visite du maire LR de Belfort Damien Meslot et de Florian Bouquet, président LR du Conseil Départemental du Territoire de Belfort.

Les syndicats ont rendez-vous avec le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ce mardi après-midi à Bercy, à Paris, en présence également de la direction de GE. La rencontre est prévue à 15h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu