Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric à Belfort : nouveau débrayage des salariés de la branche Steam Power ce jeudi

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les salariés de la branche Steam Power chez General Electric débrayent depuis ce jeudi 25 février au matin. À l'appel de la CGT, ils bloquent l'entrée du site de Belfort pour réclamer une revalorisation salariale et une meilleure reconnaissance de leur travail.

Les salariés de la branche Steam Power bloquent le site GE de Belfort depuis ce jeudi matin
Les salariés de la branche Steam Power bloquent le site GE de Belfort depuis ce jeudi matin © Maxppp - Marc André

Nouveau débrayage chez General Electric : à l'appel de la CGT, les salariés de la branche Steam Power bloquent depuis ce jeudi 25 février le site de Belfort. 

Un blocage pour renégocier les salaires

75 ouvriers, chargés de fabriquer les turbines et les alternateurs pour les centrales à charbon et nucléaires, bloquent l'entrée du site depuis le matin. Ils réclament une revalorisation salariale : une augmentation des salaires de 1,5%, et une prime de 1 500 euros pour tout le personnel.

Les représentants de la CGT au sein de la branche déplorent une politique maltraitante des emplois et des salaires de la part de la direction de General Electric. En fin d'année 2020, les salariés avaient appris qu'un plan social prévoyait la restructuration de la branche Steam Power, avec la suppression de 240 postes pour cette branche.

Selon les syndicats, le débrayage et le blocage sont prévus pour toute la journée. "C'est une filière qui est en danger" explique Laurent Santoire, délégué CGT de la branche Steam. "En fabriquant ces turbines, les salariés ici font la fierté de la France, et c'est cette branche qui est restructurée. Nous réclamons le respect de ce travail, et de la valeur de ce travail". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess