Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric à Belfort : suspension du plan social rejetée, l'intersyndicale fait appel

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Le jugé des référés de Belfort s'était déclaré incompétent pour statuer sur la demande de suspension du plan social chez General Electric. L'intersyndicale annonce ce vendredi vouloir faire appel.

L'intersyndicale GE de Belfort.
L'intersyndicale GE de Belfort. © Maxppp - Alexandre Marchi

Belfort, France

Dans le dossier General Electric, l'intersyndicale va faire appel après le rejet de la requête concernant la suspension du plan social, a-t-on appris ce vendredi de source syndicale. Les syndicats avaient saisi le juge des référés du tribunal de Grande Instance de Belfort dans l'espoir d'obtenir la suspension du plan de plus de 1.000 suppressions de postes sur les sites de Belfort et Bourogne.

Un appel avant de saisir la Direccte ?

Ils avaient souligné devant le juge le fait que GE n'avait, selon eux, pas réalisé tous les efforts possibles pour limiter l'ampleur du plan social. Mais en début de semaine, le juge s'était déclaré incompétent, renvoyant le dossier vers le tribunal administratif et la Direccte. Avant de saisir la Direccte, l'intersyndicale souhaite donc faire appel : "le but est aussi de faire gagner du temps dans la procédure", expliquent les syndicats.

.