Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric : Bruno Le Maire à Belfort ce lundi pour rencontrer les organisations syndicales et les élus

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Le ministre de l'économie, Bruno Le Maire, est attendu à Belfort ce lundi 3 juin à 15h30 pour évoquer l'avenir de General Electric. Il doit rencontrer les organisations syndicales et les élus.

Le ministre de l'économie doit arriver à Belfort dans l'après-midi.
Le ministre de l'économie doit arriver à Belfort dans l'après-midi. © Radio France - Christophe Morin

Belfort, France

Le ministre de l'économie, Bruno Le Maire, doit se rendre à Belfort ce lundi 3 juin à propos de la situation actuelle de General Electric et de son avenir industriel. Il doit rencontrer les organisations syndicales et les élus, après l'annonce la semaine dernière, de la suppression d'environ 1050 postes sur les sites de Belfort et Bourogne.

Arrivée sur le site de GE vers 15h30

Selon nos informations, le ministre de l'Economie devrait arriver à partir de 15h30 sur le site de GE pour rencontrer les syndicats devant le bâtiment 66 de General Electric, rue de la Découverte. Une réunion est prévue dans la foulée avec les représentants des salariés ainsi que les élus locaux. Bruno Le Maire devrait ensuite tenir un point presse vers 16h45. 

"Le site de Belfort ne fermera pas" (le patron de GE France)

Ce dimanche, dans un entretien au Journal du Dimanche, le patron de General Electric France Hugh Bailey a affirmé que le site de Belfort ne fermerait pas. "Je veux être clair, Belfort ne fermera pas. Il restera le premier site industriel de GE Power en Europe. Nous y avons des compétences d'excellence", insiste-t-il. M. Bailey déclare que son rôle est de "développer l'activité française et de la promouvoir à l'étranger".

Les déclarations de M.Bailey frisent la provocation" (Damien Meslot)

"Autant j'ai l'impression que le gouvernement par le biais de Bruno Le Maire essaie de faire avancer les choses, autant je suis très inquiet des déclarations de M. Bailey, qui frisent la provocation", a réagi auprès de l'AFP le maire (LR) de Belfort, Damien Meslot. "On attend GE sur la baisse du plan social, qui est surdimensionné par rapport à la baisse du marché (des turbines à gaz)", a-t-il expliqué. "On enlève 25% des effectifs. GE dit lui-même dans son livre blanc que le marché du gaz peut repartir mais comment si on affaiblit le site, si on perd les compétences et les capacités de production?" s'est-il interrogé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu