Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric : les effectifs détaillés dans le Territoire de Belfort

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu

Dans le Territoire de Belfort, sur les sites de Belfort et de Bourogne, General Electric compte environ 4.000 salariés, selon les derniers chiffres d'avril. Avec le plan social dévoilé ce mardi, un quart des postes serait supprimé, dans les branches gaz et services supports.

General Electric à Belfort.
General Electric à Belfort. © AFP - SEBASTIEN BOZON

Belfort, France

Le géant américain General Electric (GE) a annoncé mardi envisager la suppression de plus de 1.000 postes en France, dans la branche turbines à gaz et au sein des services supports, principalement sur les deux sites du Territoire de Belfort (4.300 salariés), ce qui pourrait entraîner "un maximum de 1.044 réductions de postes, essentiellement sur les sites de Belfort, Bourogne et Boulogne-Billancourt", a indiqué le groupe. 

Combien de personnes sont-elles concernées dans le Territoire de Belfort ? Selon les derniers chiffres d'avril, communiqués par la direction, GE emploie  4.300 salariés. Voici les effectifs détaillés : 

  • 2.000 salariés sur les sites de Belfort et Bourogne (activité « Gas Power System », production de turbines et centrales à gaz : environ 1.000 dédiés à la production, environ 800 à l’ingénierie)
  • 1.570 salariés à Belfort (activité « Steam Power », ex « Alstom Power » : fabrication alternateurs et turbines vapeur pour centrales nucléaires/centrales à charbon)
  • 210 salariés à Belfort (activité « Power Conversion » : électronique de puissance pour gros moteurs de bateaux/centrales électriques)
  • 140 salariés à Belfort (activité de suivi pour les projets de centrales hydrauliques)
  • 380 salariés à Belfort (service administratif partagé, paie et comptabilité)

.

Sur le total de 4.300 salariés du Territoire de Belfort, près de 1.050 postes sont supprimés.

Choix de la station

France Bleu