Économie – Social

General Electric va supprimer 765 emplois en France

Par Hajera Mohammad, France Bleu mercredi 13 janvier 2016 à 13:08

General Electric à Belfort
General Electric à Belfort © Maxppp - /NYC

Le groupe américain General Electric a annoncé ce mercredi, la suppression de 6.500 emplois en Europe dont 765 en France à cause d'un marché énergétique "déprimé".

Le groupe américain, spécialisé dans la production et la distribution d'électricité, a annoncé ce mercredi qu'il allait supprimer 6.500 emplois en Europe dont 765 en France, dans les activités d'Alstom, qu'il a racheté l'an dernier.

Ce plan de restructuration s'explique par_ "un contexte énergétique déprimé", _dit le porte-parole de l'entreprise tout en insistant sur le fait que l'entreprise va créer à long terme 1.000 emplois nets dans l'Hexagone. En France, 9000 personnes travaillent pour le groupe et les 765 suppressions concernent le siège à Levallois-Perret, en région parisienne et dans les activités grid (réseaux électriques). Le secteur des énergies renouvelables n'est pas concerné, ni le site de Belfort, de quoi rassurer ses salariés.

Le groupe assure que les suppressions de postes se feront essentiellement par des départs volontaires et les employés concernés seront reclassés. Les consultations avec les syndicats démarrent ce mercredi. General Electric pourrait supprimer 10.000 emplois au total, dans le monde.

Partager sur :