Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gérante d'un bar à Rennes : "Sans extension de terrasse, je vais devoir licencier"

-
Par , France Bleu Armorique

Pour rattraper le manque à gagner après deux mois et demi de fermeture, Orane Guéno, la gérante du bar "la part des anges" à Rennes, a besoin d'une extension de sa petite terrasse. Sans cela, elle va devoir licencier. Pour l'heure, la mairie de Rennes a rejeté sa demande.

Orane Guéno, la gérante du bar "La part des anges" à Rennes, et sa salariée
Orane Guéno, la gérante du bar "La part des anges" à Rennes, et sa salariée © Radio France - Céline Guétaz

"Rouvrir le 2 juin, c'est une bonne nouvelle, mais ça va être très difficile pendant les prochains mois" confie Orane Guéno, la gérante du bar "La part des anges" à Rennes. Dans son établissement de 60m2 rue St Melaine, elle emploie deux salariés. Deux salariés qui sont en chômage partiel depuis le début du confinement, "et pour moi, la situation est vraiment compliquée, à ne pas en dormir de la nuit, la banque ne m'aide vraiment pas", explique la gérante de l'établissement. 

La mairie de Rennes vient de refuser ma demande d'extension de terrasse.

Pour pouvoir remonter la pente, Orane Guéno misait beaucoup sur la possibilité d'agrandir sa terrasse "pour multiplier par quatre mon chiffre d'affaire". Mais ce jeudi 28 mai, elle a reçu une réponse négative de la mairie. La gérante ne décolère pas : "On est dans une rue piétonne, je ne vois pas le problème, d'autant que certains qui ont déjà de grandes terrasses vont pouvoir les agrandir". 

La gérante s'inquiète aussi pour ses employées : "Je ne vais pas pouvoir garder mes deux salariées si je ne peux pas agrandir ma terrasse. ce n'est pas du chantage, c'est un fait". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess