Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

1500 personnes dans les rues de Tours pour l'acte X de la mobilisation des Gilets Jaunes

-
Par , France Bleu Touraine

1 500 personnes ont défilé dans le calme ce samedi 19 janvier à Tours dans le cadre de la nouvelle manifestation "gilets jaunes". Mais des casseurs et quelques gilets jaunes ont voulu affronter la police à la fin de la manifestation. Les gaz lacrymogènes ont envahi la place Jean Jaurès.

La manifestation s'est passée sans incident pendant deux heures. Ici,  environ 1500 manifestants rue Pasteur
La manifestation s'est passée sans incident pendant deux heures. Ici, environ 1500 manifestants rue Pasteur © Radio France - Pasteur

Acte X des "gilets jaunes". A Tours, ce samedi 19 janvier, il y a eu quasiment autant de manifestants que samedi 12 janvier. Environ 1 500 personnes au plus fort de la manifestation. Elles sont parties de la place de la Résistance à 14h30 et ont emprunté la rue Nationale vers la place Anatole France. Les manifestants sont ensuite allés rue Pasteur pour se diriger vers les Halles et emprunter le Boulevard Béranger. Puis ils se sont regroupés place Jean-Jaurès. L'ambiance était calme et déterminée.

En fin d'après-midi, des casseurs ont cherché à faire dégénérer la manifestation

A 16h30, le cortège s'est dispersé à hauteur de la rue des Halles. A la fin de la manifestation, 70 à 80 casseurs, habillés de gilets jaunes pour certains, ont été dispersés par la police, devant le commissariat, à coups de grenades lacrymogènes. Mais ils sont revenus à plusieurs reprises. La police a bouclé la rue Marceau par des barrières de sécurité. Entre 18H00 et 19H00 la place Jean Jaurès a été noyée sous les gaz lacrymogènes et des terrasses de café ont dû être évacuées. Bilan:  4 personnes ont été interpellées, 1 majeur de 49 ans en possession d’un couteau et d’une bombe lacrymogène, 2 mineurs de 15 et 17 ans pour jets de pierres sur les forces de l’ordre, enfin un autre majeur de 26 ans pour violences sur les policiers, outrage et incitation à l’émeute.

1500 manifestants à Tours, autant de gilets jaunes qu'il y a une semaine
1500 manifestants à Tours, autant de gilets jaunes qu'il y a une semaine © Radio France - Denis Guey

Une manifestation calme et bon enfant avant l'entrée en piste des casseurs

Dans le cortège, comme d'habitude, il y avait des retraités, des salariés pauvres, du privé et de la fonction publique, des étudiants, des lycéens, et de petits chefs d'entreprise et aussi des travailleurs indépendants et des  auto-entrepreneurs. On se serait cru parfois à une banale manifestation du 1er mai. Aucune tension palpable dans le cortège. Pour assurer la sécurité, les gilets jaunes avaient reçu le renfort d'une cinquantaine d'habitués venus des mouvements syndicaux. Il y avait aussi une quinzaine de jeunes secouristes avec Medic écrit sur leur dos. Côté gilets jaunes, la motivation était toujours là.

C'est l'acte 10 et il y aura l'acte 11, 12, 13, etc...tant que Macron n'aura pas cédé, ne sera pas parti et n'aura pas cessé sa politique néo-libérale. 

Il nous faut absolument rejoindre la coordination nationale qui est en train de se créér en Lorraine avec une trentaine de départements. C'est dommage que l'Indre et Loire n'y soit pas. Toutes nos revendications sont noyées dans la masse. L'essentiel, c'est tout de même le RIC, le référendum d'initiative citoyenne

Les transports tourangeaux ont été perturbés à partir de 15 heures et jusqu'à 19H00 dans le secteur de la place Jean Jaurès.

Convergence Service Public d'Indre-et-Loire organisait un débat public (dans le cadre du Grand Débat National) ce samedi 19 janvier à partir de 10h dans les salles de la Médaille à Saint-Pierre-des-Corps. Thèmes abordés : RIC, services publics, zones rurales, taxes, impôts. Un autre débat aura aussi lieu lundi 21 janvier à Bléré entre 18h et 20h, salle du conseil municipal à initiative du maire Lionel Chanteloup.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess