Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : 900 salariés en chômage partiel dans 18 entreprises du Gard

lundi 26 novembre 2018 à 20:04 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

C'est l'une des conséquences du mouvement des gilets jaunes. Dans le Gard, 18 entreprises ont déjà sollicité la DIRECCTE (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) pour pouvoir avoir recours au chômage partiel.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Gard, France

Les premiers appels de chefs d'entreprise sont arrivés vendredi à la DIRECCTE du Gard. En raison des blocages, certains sont obligés de mettre une partie de leurs salariés au chômage partiel. Pour 4 des 18 entreprises concernées, ça représente 100% des salariés. C'est le cas notamment pour certains super ou hypermarchés qui ne sont plus livrés en raison du blocage des centres de logistique de leur enseigne. Au total, 900 salariés en chômage partiel. 60.000 heures de travail perdues. C'est du jamais vu dans le département.

" Cette situation, on la connait par exemple quand il y a des inondations mais ce n'est jamais massif comme on le connait aujourd'hui. Pour les inondations, j'ai cinq/six entreprises qui nous sollicitent et c'est ponctuel en termes géographiques et en termes de durée." 

Alain Frances, responsable de l'unité départementale de la DIRECCTE dans le Gard

Les petites entreprises touchées comme les grosses

Dans le Gard, deux agents traitent les demandes des entreprises. Il faut une demie-journée à une journée pour instruire leur dossier. Avoir recours à de l'activité partielle leur permet d'obtenir une aide financière de l'Etat pour les heures non travaillées. 

"Je  commence à recevoir des appels de chefs d'entreprises désespérés. Ils n'ont pas les reins assez solides pour absorber ce déclin d'activité. "

Le problème est d'autant plus préoccupant dans le Gard où 85% du tissu économique est composé de TPE et de PME. Les blocages touchent aussi les grosses entreprises comme Perrier ou Royal Canin qui ont elles aussi été obligées de mettre une partie de leurs salariés en chômage partiel.  

Les grosses entreprises ne pourront pas assurer tous leurs contrats

Tous les signalements d'entreprise sont transmis chaque jour au ministère de l'Economie.