Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes à Saint-Avold : le préfet interdit les manifestations avant noël

dimanche 23 décembre 2018 à 11:25 Par François Pelleray et Arthur Blanc, France Bleu Lorraine Nord

Le préfet de la Moselle veut sauver les fêtes des commerçants de Saint-Avold. Didier Martin y interdit toute manifestation les 23 et 24 décembre. Le 6e samedi de mobilisation des gilets jaunes s’y est a priori bien déroulé.

la manifestation du 8 décembre des gilets jaunes à Longeville-Lès-Saint-Avold.
la manifestation du 8 décembre des gilets jaunes à Longeville-Lès-Saint-Avold. © Radio France - Arthur Blanc

Saint-Avold, France

Le rassemblement des gilets jaunes samedi 22 décembre s'est bien déroulé aux abords du magasin Cora de Longeville-Lès-Saint-Avold, il y a encore eu de gros bouchons, mais c’est tout.

Durement touchés par les manifestations précédentes (Didier Martin, préfet de la Moselle)

Néanmoins, le préfet de la Moselle a demandé aux forces de l'ordre d'évacuer si besoin tout rassemblement dans Saint-Avold et dans les zones commerciales de l'Agora et d’Heckenwald à Longeville-Lès-Saint-Avold, les 23 et 24 décembre. Il justifie sa décision par le fait que les commerçants ont déjà été "durement touchés par les manifestations précédentes" des gilets jaunes.

Didier Martin rappelle également que les organisateurs risquent des peines pouvant s’élever à six mois d’emprisonnement et 7.500 € d’amende. ET le fait de refuser de se disperser après deux sommations peut coûter jusqu’à un an d’emprisonnement et 15.000 € d’amende.

Du côté des gilets, la pilule a du mal à passer. On a du mal à comprendre pourquoi le secteur de Saint-Avold est concerné, et pas le reste de la Moselle. D'autant que selon Christopher, manifestant de 23 ans, les grandes enseignes voulaient assurer leurs arrières pour le dernier week-end avant Noël. "On veut faire du business avant Noël, c'est sûr. Je trouve ça vraiment dommage." En tout cas, sur la zone du Heckenwald, la tente est déjà dressée, et le jour de Noël, du monde sera là pour continuer le combat tout en fêtant le 25 décembre.