Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes acte VII : six interpellations après les tensions survenues dans le centre-ville de Rouen

samedi 29 décembre 2018 à 15:55 Par la rédaction, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Pour l'acte 7 du mouvement des gilets jaunes, le centre-ville de Rouen a été le théâtre de tensions entre manifestants et forces de l'ordre. La porte de la Banque de France a notamment été incendiée. Au total 6 personnes ont été interpellées.

Environ 1000 personnes ont manifesté samedi à Rouen
Environ 1000 personnes ont manifesté samedi à Rouen © Radio France - Romain Chevalier

Rouen, France

Au moins 1000 personnes ont manifesté dans le centre-ville de Rouen, samedi, pour l'acte 7 du mouvement des gilets jaunes. Selon la préfecture, la mobilisation est restée stable à Rouen et au Havre par rapport à la semaine dernière, alors qu'elle diminue dans le reste du département de Seine-Maritime. 

"200 fauteurs de trouble"

Ce samedi 29 décembre a été marqué par de nombreuses tensions entre manifestants et forces de l'ordre. D'après la préfecture, "200 fauteurs de troubles étaient présents à Rouen, notamment des personnes appartenant à l'ultra gauche."

Le ton a commencé à monter aux environs de midi. Les forces de l'ordre ont lancé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. La situation a ensuite totalement dégénéré. Les gilets jaunes ont construit des barricades avec des poubelles et des barrières de chantier.

La porte de la banque de France incendiée 

Peu avant 14h, des manifestants ont placé des poubelles en feu devant la porte de la Banque de France, rue Jean Lecanuet. La porte a pris feu, ce qui a nécessité l'intervention des pompiers. 

Au total, les 41 sapeurs-pompiers présents, samedi 29 décembre, ont éteint 25 feux sur la voie publique. 

Un centre-ville en partie dégradé 

Pendant l'après-midi, les manifestants ont tenté d'éviter les policiers. Ils ont allumé de nombreux feux de poubelles pour faire barrage entre eux et les forces de l'ordre. 

A de nombreuses reprises, les manifestants ont dû rebrousser chemin, repoussés par les policiers qui ont utilisé des gaz lacrymogènes. 

La façade du Crédit Agricole, rue Jeanne d'Arc, a été repeinte en jaune.  Rue Jean Lecanuet, ces deux façades de boutiques qui ont été brisées. 

6 interpellations et 10 blessés

Suite à ces dégradations 6 personnes ont été interpellés par les forces de l'ordre. Ils étaient d'ailleurs nombreux à être mobilisés à Rouen ce samedi 29 décembre : 82 policiers et une centaine de gendarmes mobiles.

Au total 10 personnes ont été blessées, dont 2 grièvement. Une passante a la jambe fracturée, après avoir reçu un pavé et un gendarme a été brûlé à la main.