Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"Gilets jaunes" : ce qui est prévu samedi et pour le Nouvel An

vendredi 28 décembre 2018 à 18:02 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Plusieurs appels à manifester samedi 29 décembre et durant la nuit de la Saint Sylvestre ont été diffusés sur les réseaux sociaux. Insatisfaits des réponses du gouvernement à leurs revendications, plusieurs figures du mouvement des "gilets jaunes" appellent à rester mobilisés.

Des "gilets jaunes" mobilisés le 22 décembre à la barrière de péage du Boulou sur l'autoroute A9 (Pyrénées-Orientales)
Des "gilets jaunes" mobilisés le 22 décembre à la barrière de péage du Boulou sur l'autoroute A9 (Pyrénées-Orientales) © Maxppp - Nicolas Parent

Paris, Bordeaux, Lyon ou encore Marseille. Pour le septième samedi consécutif, les "gilets jaunes" sont de nouveau appelés à manifester ce 29 décembre. S'ils sont de moins en moins nombreux selon le gouvernement qui a recensé 38.600 manifestants en France samedi dernier contre 66.000 la semaine précédente, les "gilets jaunes" sont toujours mobilisés dans l'Yonne, en Dordogne, dans le Haut-Rhin, dans l'Hérault où le domicile du député Philippe Huppé a été tagué ou encore en Provence, où une quarantaine de "gilets jaunes" ont tenté d'atteindre le fort de Brégançon dans le Var jeudi.

Appel à des manifestations en régions

Alors que la majorité des ronds-points mais aussi des barrages et péages ont été évacués, des "gilets jaunes" appellent à de nouvelles actions sur les routes. Des appels à se rassembler ont aussi été lancés dans plusieurs grandes villes de France.

  • À Bordeaux, la mairie, en accord avec la préfecture, a décidé de fermer les services municipaux ainsi que des établissements culturels (bibliothèques, musées, Grand Théâtre-Opéra de Bordeaux...) et des jardins publics. Des mesures préventives "en raison des manifestations annoncées et suite aux événements survenus ces dernières semaines". Un événement Facebook invite les manifestants à se rassembler à 13h place de la Bourse.
  • À Toulouse, la page Facebook "Gilets Jaunes Toulouse" appelle ses sympathisants à un "Acte VII : Joyeuses fêtes Macron" place Arnaud Bernard dans le centre-ville à 14h.
  • À Lyon en Rhône-Alpes, un appel a été lancé pour bloquer, à partir de vendredi matin, et "pour une durée indéterminée", la raffinerie Total de Feyzin, au sud de la ville, ainsi que l'Hôtel de Région. Sur Facebook, l'événement "ACTE 7 Les jaunes s’illuminent en cette journée" invite à se rassembler à Lyon à partir de 9h30 sans donner de lieu de ralliement précis.
  • À Nîmes, la préfecture a interdit tout rassemblement ou manifestation samedi au rond-point du Kilomètre Delta et au péage Nîmes Ouest de l'autoroute A9, invoquant des raisons de sécurité. Depuis mercredi, trois ronds-points d'Alès qui avaient été évacués sont à nouveau bloqués. Une "marche pacifique" est prévue ce samedi.
  • À Avignon dans le Vaucluse, les "gilets jaunes" se sont donnés rendez-vous à 9h au rond point d'Avignon Nord avant d'aller pique-niquer dans un lieu tenu secret.
  • À Marseille, un "Rassemblement Pacifique et Festif " est prévu à 10h30 au niveau de l'Arc de Triomphe - Porte d'Aix. Deux figures du mouvement, Maxime Nicolle et Priscillia Ludosky ont annoncé leur présence.
  • À Orléans, les "gilets jaunes" prévoient de manifester dans le centre-ville. Le départ est fixé à 14H30 depuis la Place d'Arc. Deux opérations escargots sont planifiées sur la route RD 2060.
  • À Amiens, après les violences commises samedi dernier, le préfet de la Somme a interdit les manifestations et attroupements en centre ville.

.

Des axes routiers occupés

Des manifestants sont toujours présents sur des axes autoroutiers et aux abords des péages dans plusieurs régions de France.

Sur l’A7, les échangeurs de Bollène (n°19), d’Orange Sud (n°22), et sur l’A9, l’échangeur de Narbonne Sud (n°38), sont toujours fermés en entrée comme en sortie, suite à des actes de vandalisme et des dégradations lors de précédentes manifestations.

► Le péage de Bandol sur l’autoroute A50 reste fermé dans le sens Toulon/Marseille. Les conducteurs doivent emprunter la sortie Bandol (n°12) puis reprendre immédiatement l’autoroute en direction de Marseille sur ce même échangeur.

► Des manifestants sont aussi présents sur l'A61 à Carcassonne Ouest (n°23), sur l'A62 Marmande (n°5) et Castelsarrasin (n°9), sur l'A20 à Aussonne (n°60), sur l'A89 à Tarare Est (n°35) ou encore sur l'A11 au niveau d'Ancenis (n°20).

Pas de points de rendez-vous précis à Paris

Sur Facebook, un événement intitulé "L'ACTE 7" appelle à manifester à Paris à partir de 9h sans point de rendez-vous précis, comme le week-end dernier. Les Champs-Elysées, des sièges de médias, l'Elysée, Versailles ou encore La Défense : aucun programme précis n'est communiqué et des affiches placardées dans les transports en commun d'Ile-de-France entretiennent le flou.

Un réveillon du Nouvel An "festif" sur les Champs-Elysées ?

Un nouveau rassemblement est aussi attendu la nuit de la Saint-Sylvestre à Paris sur les Champs-Elysées. L'un des groupes Facebook regroupant plusieurs milliers de personnes invite à "continuer la lutte pacifiquement et de façon festive" le 31 décembre.

La Mairie de Paris a indiqué jeudi que les festivités prévues ce soir-là sur l'avenue, notamment un "spectacle son et lumière" et un feu d'artifice, étaient maintenues malgré cet appel. La préfecture de Police prévoit un large périmètre de sécurité aux abords des Champs-Elysées, de l’Arc-de-Triomphe, de la Tour Eiffel et du Champ-de-Mars avec l'installation de barrières, des accès filtrés, des palpations et des fouilles de sacs. L'accès et la circulation seront réglementés à partir du lundi 31 décembre 16h jusqu'au mardi 1er janvier 3h. 

"Les 'gilets jaunes' seront mobilisés la nuit du Nouvel An à travers le pays. Pas forcément pour des actions de blocages, beaucoup réveillonneront juste ensemble pour montrer que la mobilisation ne va pas s'éteindre avec la nouvelle année", a prévenu Benjamin Cauchy, une des figures du mouvement dans la région toulousaine.

La mobilisation pourrait d'autant moins s'éteindre que "les gens commencent à réaliser que les annonces faites par le président Macron", notamment lors de son adresse à la nation du 10 décembre, comme la hausse de 100 euros pour les salaires proches du SMIC, "et le budget 2019" adopté ces derniers jours par le Parlement, "n'ont pas répondu à leurs attentes en matière de pouvoir d'achat", a-t-il ajouté. Une autre personnalité du mouvement, Eric Drouet, interpellé samedi dernier à Paris, a appelé à manifester mercredi 2 janvier aux alentours des Champs-Elysées à Paris.
 

  - Visactu
© Visactu