Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets Jaunes : coup de pouce de l'Etat à la ville de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

La ville de Bordeaux a remporté l'appel à projet lancé par le gouvernement, avec 35 autres villes. 300 000 euros dédiés à animer le centre ville et les commerçants de Bordeaux, largement impactés par le mouvement des gilets jaunes depuis novembre dernier.

Bordeaux reçoit 300 000 euros de l'Etat pour animer son centre-ville et redorer l'état des commerces, durement touchés par les manifestations gilets jaunes qui durent depuis sept mois.
Bordeaux reçoit 300 000 euros de l'Etat pour animer son centre-ville et redorer l'état des commerces, durement touchés par les manifestations gilets jaunes qui durent depuis sept mois. © Radio France - Fanny Ohier

Bordeaux, France

Bordeaux recevra donc 300 000 euros des 400 000 requis auprès de l'Etat pour redynamiser son centre-ville et ses commerces, touchés par les manifestations hebdomadaires des gilets jaunes. Le reste sera complété par la ville et l'association commerçante "La ronde des quartiers", respectivement à hauteur de 70 000 et 40 000 euros. La ville, qui a porté le projet de revitalisation du centre-ville auprès du ministère de l'économie, envisage dans un premier temps de lancer une campagne de communication "Envie de Bordeaux" au mois de juin. Les commerçants profitant déjà de la série d'événements de l'été, des demi-finales du Top 14 à la Fête du fleuve, la mairie a jugé plus judicieux de reporter les actions d'animation à la rentrée prochaine

Le budget de cet appel à projet, d'abord évalué à trois millions d'euros avait été réévalué mercredi 15 mai dernier pour atteindre les 5,5 millions. 34 villes ont pu bénéficier d'enveloppes semblables. 

Selon une enquête menée par les chambres consulaires en avril dernier, sur les 700 commerçants du centre-ville interrogés, 25% ont accusé une baisse de plus de 50% de leur chiffres d'affaires depuis novembre, soit près d'un commerçant sur quatre. La moitié des commerçants a observé une baisse de 25 %.

Des prix réduits pour les parkings, des tickets de tram gratuits et des animations 

Dès septembre 2019, les bordelais pourront obtenir des réductions sur parkings du centre-ville et des tickets de tram gratuits, auprès des commerçants qui participent au dispositif. C'est à l'association commerçante "La ronde des quartiers", qu'il reviendra de mettre en place un ensemble d'activités pour dynamiser le centre ville. 

D'ici là, la mairie lance une campagne de communication pour inciter les bordelais à venir dans le centre-ville, à grand renfort de portraits-photos de commerçants, placardés dans la ville. Le plan de "revitalisation" a été élaboré avec les chambres consulaires, l'association commerçante "La ronde des quartiers", l'union de l'hôtellerie (l'UMI), l'office de tourisme, la société de transports TBM et le Parcub de Bordeaux.

Une autre mesure pour venir en aide aux commerçants impactés par le mouvement social commence à porter ses fruits : le fonds de soutien lancé par les collectivités et acteurs locaux. Près de 300 dossiers ont été déposé jusqu'ici, 70 ont reçu une réponse positive et près d'une centaine de dossiers supplémentaires sont en cours de traitement. Pour la deuxième fois depuis le lancement du fonds, une commission composée des contributeurs soit la région Nouvelle Aquitaine, Bordeaux et sa Métropole et les chambres consulaires, s'est réunie vendredi 17 mai afin d'examiner de nouvelles demandes. Au total les acteurs locaux ont contribué à hauteur de 2,6 millions d'euros.