Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes dans Nîmes ce samedi : du bruit mais pas de tension au milieu des achats de noël, en dehors de la gare

samedi 22 décembre 2018 à 23:30 Par Sophie Allemand, France Bleu Gard Lozère

Plusieurs centaines de manifestants ont marché des Costières jusqu'aux arènes ce samedi. Ils se sont ensuite dispersés vers l'écusson et l'esplanade, avant de se retrouver à la préfecture vers 16 h 30. Certains sont ensuite allés à la gare ou devant le commissariat.

Les motards gilets jaunes au rendez-vous et surtout au klaxon autours des arènes
Les motards gilets jaunes au rendez-vous et surtout au klaxon autours des arènes © Radio France - Sophie Allemand

Nîmes, France

Deux jours avant noël, motards, agriculteurs en tracteurs, étudiants ou encore retraités... Tous de jaune vêtus, se sont répandus dans Nîmes ce samedi 22 décembre. Ils étaient des centaines à marcher des Costières au centre-ville dès 14 h. Du bruit mais pas de violence en dehors du blocage de la gare, où trois interpellations ont eu lieu. Le contraste était marquant avec les nîmois en plein achats de noël

Pas de tension dans Nîmes, sauf à la gare 

La gare de Nîmes a été évacuée vers 17h. Une centaine de gilets jaunes se sont introduits sur les voies et ont dû être délogés par des gendarmes mobiles. Le trafic a été interrompu pendant plus d'une heure. Le trafic a ensuite repris progressivement mais il y a eu de gros retards. Des opérations de filtrage ont été réalisée aux entrée de la gare par les forces de l'ordre pour ne laisser entrer que les voyageurs.

Un décalage en ville avec les retrouvailles de noël en famille

Les gilets jaunes se sont même rendus dans les rues de l’Écusson  - Radio France
Les gilets jaunes se sont même rendus dans les rues de l’Écusson © Radio France - Sophie Allemand

Le contraste était marquant entre les gilets jaunes en colère et les nîmois qui se baladaient en famille pour noël. Un mélange où manifestants, commerçants et passants se toisent, se sourient ou baissent la tête. 

Je vis avec 600 euros par mois, vous croyez que je peux aller faire le marché de noël moi ? Que je peux aller faire des cadeaux pour mes enfants ? Je ne crois pas - Cécile, gilet jaune

Pour les manifestants, il y avait plus important que les achats de cadeaux ce samedi. Comme Cécile, nîmoise, qui vit maintenant avec ses deux enfants dans un foyer d’accueil. Elle qui travaillait à l’hôpital, a perdu son emploi.

"J'ai tout perdu, je suis à la rue, je n'ai plus rien à perdre" : Cécile, gilet jaune

Alors certains s'apprêtent à entrer en trêve de noël. D'autres, se retrouveront encore sur les ronds points.