Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : des dizaines de stations-service à sec ou en pénurie de carburants en Bretagne

lundi 3 décembre 2018 à 18:26 - Mis à jour le mardi 4 décembre 2018 à 15:50 Par Aurore Jarnoux, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Le dépôt pétrolier de Brest est désormais débloqué mais celui de Lorient reste neutralisé ce mardi. Cela a encore des conséquences à la pompe. Des dizaines de stations-service ont dû fermer ou sont en pénurie de carburants, suite à un afflux massif d'automobilistes.

Plusieurs stations-service ont été prises d'assaut ce week-end en Bretagne.
Plusieurs stations-service ont été prises d'assaut ce week-end en Bretagne. © Maxppp - BOYER Claude

Bretagne, France

La pénurie de carburants continue en Bretagne ! Des dizaines de stations-service sont fermées ce mardi, ou en manque de carburants, souvent de gazole. Les automobilistes se sont rués vers les pompes, inquiets de ne pas pouvoir faire le plein. Le dépôt pétrolier de Lorient est en effet toujours bloqué, mais ce n'est plus le cas à Brest.

Le dépôt de Brest débloqué

Les indépendants des travaux publics, qui bloquaient depuis sept jours le dépôt pétrolier de Brest, ont décidé ce mardi d'arrêter leur mouvement, jugeant "satisfaisant" le moratoire annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe sur la suppression du gazole non routier (GNR). 

"On s'en va, a déclaré l'un des organisateurs du mouvement, joint par l'AFP. On juge satisfaisant le moratoire de six mois, en sachant bien que si on n'a pas ce qu'on veut (le maintien du GNR, NDLR), on reviendra. Ils savent de quoi on est capables", a-t-il ajouté. 

Les stations prises d'assaut 

Au Super U de Plougastel-Daoulas, dans le Finistère, la file de voitures était impressionnante en ce début de semaine. Il était même difficile d'entrer dans la ville lundi, des dizaines de véhicules faisaient la queue. Les gendarmes ont été obligés d'intervenir pour remettre un peu d'ordre.

À Yffiniac, dans les Côtes-d'Armor, on retrouve les mêmes scènes. Des automobilistes qui ont attendu des dizaines de minutes pour prendre de l'essence. Il faut dire que certains ont passé plus d'une heure sur la route pour trouver cette station-service encore ouverte. 

Dans le Morbihan aussi, les stations sont très fréquentées. Par exemple, dans le secteur de Pontivy, les automobilistes se pressent à la pompe et ceci provoque une pénurie. La station Leclerc, située avenue de la Libération, est fermée. Quant à la station Total, route de Loudéac, il n'y a plus de gazole.

Voici la liste des stations en manque de carburants (essence et/ou gazole) dans le Morbihan : 

En Ille-et-Vilaine, il n'y a pas de pénurie de carburant. La préfecture fait savoir que le dépôt de carburant Total, à Vern-sur-Seiche, fonctionne normalement. "Le nombre de livraisons a augmenté, afin de pallier les difficultés d'approvisionnement causées par la fermeture des dépôts de Brest et de Lorient", indiquent les services de l'Etat. 

La préfecture du département demande aux automobilistes de ne pas utiliser de jerrican et de ne pas faire de réserve de carburant.

Les secours sont prioritaires

La préfecture du Finistère a mis en place dimanche des restrictions pour l'achat de carburants. Les particuliers ne peuvent s'approvisionner en essence qu'à hauteur de 30 euros, par jour et par véhicule. Pour les poids-lourds, on monte à 200 euros. 

Quatre stations sont réquisitionnées pour les véhicules prioritaires (les forces de l'ordre, les pompiers, les ambulances ou encore les infirmiers) et seront réapprovisionnées en priorité : 

- à Brest : Total - à l’angle du boulevard de l’Europe et de l’avenue Le Gorgeu
- à Pleyber-Christ : garage Renault - 35 route de Morlaix
- à Plouigneau : Total - Prat al Lan
- à Quimper : Total - 52, avenue de la Libération

Des contrôles de police peuvent être effectués pour "s'assurer que seuls les services prioritaires utilisent ces stations dédiées".

Ce lundi matin, trois camions citernes ont pu quitter le dépôt de Brest, en accord avec les manifestants. Dans un communiqué, la préfecture du Finistère dit avoir travaillé tout le week-end "avec les professionnels pour faciliter les flux logistiques avec les autres dépôts pétroliers, ainsi que pour aider les stations à trouver des solutions d’approvisionnement en carburant".