Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Gilets jaunes : violences dans le centre-ville de Rennes

Par

L'acte XV des "Gilets Jaunes", bien qu'interdit par la préfecture, a démarré à 14 heures du centre-ville de Rennes. Après des heurts, quatre manifestants et huit policiers ont été blessés par des jets de projectiles, dont un photographe du journal Le Télégramme. 26 manifestants ont été interpellés.

Plus de 1.000 manifestants ont commencé leur marche depuis la place de la République.
Plus de 1.000 manifestants ont commencé leur marche depuis la place de la République. © Radio France - Lisa GUYENNE

22h00, bilan.  Le centre ville de Rennes a cet après-midi été le théâtre de l'Acte XV des "Gilets Jaunes", manifestation non-déclarée mais largement annoncé sur les réseaux sociaux. Un rassemblement interrégional qui a rassemblé plus de 1.600 manifestants, en dépit de l'interdiction de la préfecture d’Île-et-Vilaine. Une dizaine d'interpellations préventives avaient eu lieu avant même le départ de la marche. Les personnes arrêtées étaient munis d'objets contondants ou de pétards.

Publicité
Logo France Bleu

Plusieurs blessés sont à déplorer : huit fonctionnaires de police ont été blessés par des tirs de projectiles. La préfecture mentionne des pavés, des pétards, des bouteilles de verre, et de boules de pétanque. 

Quatre manifestants ont également été blessés. Un photographe du journal Le Télégramme a également été visé à la jambe. Les grenades lacrymogènes ayant été copieusement tirées sur la place de la République, plusieurs "Gilets Jaunes" se sont plaint de toux.

Plusieurs boutiques ont été vandalisées par des jets de pavés ou des tags. La préfecture affirme avoir multiplié ses effectifs pour faire face à une centaine de personnes violentes et casseurs.

19h40. Nathalie Appéré, Maire de Rennes, publie un communiqué concernant les heurts ayant eu cours au centre-ville.

18h20. Premier bilan de la police à Rennes : trois fonctionnaires ont été blessés par des tirs de projectiles. Les forces de l'ordre ont procédé à 15 interpellations. 

17h20. Plusieurs dégradations sur la voie publique sont à dénombrer. Les pompiers interviennent en ce moment sur la boulevard de la Liberté et la rue du Maréchal Joffre pour éteindre des feux de poubelle. Plusieurs vitrines ont été dégradées. Plusieurs devantures ont été taguées. 

16h50. L'agence "Foncia" rue du Capitaine Dreyfus a été attaquée par personnes masquées, qui ont lancé plusieurs pavés. Les vitres sont brisées.

16h14. Jets de boules de pétanque sur les effectifs de police et de gendarmerie.

16h05. Heurts sur la place de la République : la police annonce du vol de mobilier urbain, plusieurs feux de poubelles et jets de projectiles sur les forces de l'ordre. En parallèle, la circulation se calme du côté du Boulevard de la Liberté.

15h35. Les forces de l'ordre dégagent la rue du Maréchal Joffre en lançant plusieurs grenades lacrymogènes en même temps. La BAC vient de charger la rue Jules Simon. Les Gilets Jaunes sont repoussés sur le boulevard de la Liberté.

15h15. Un photographe du journal Le Télégramme a été touché à la cheville. Il souffre d'un gros hématome, mais a repris sa route. Le cortège stagne dans la rue maréchal Joffre, bloquée par les forces de l'ordre.

15h05. Premiers tirs de grenades lacrymogènes sur un carrefour du boulevard de la Liberté. Un hélicoptère survole la zone. La police du 35 affirme répondre à des jets de projectiles venant des manifestants.

15h00. Selon un premier comptage des policiers, 1.600 manifestants marcheraient en ce moment sur le boulevard de la Liberté. 

14h40. Plusieurs milliers de manifestants se regroupent place de Bretagne et commencent à remonter vers boulevard de la liberté. On peut à vue d’œil tabler sur plusieurs milliers de manifestants. Certains sont bretons : d'autres arrivent de Normandie, ou des Pays-de-la-Loire.

14h10. L'acte XV des Gilets Jaunes commence à partir du centre-ville de Rennes, sous un grand soleil. Le nombre de manifestants n'est pas encore connu, mais il semble qu'ils soient venus plus nombreux que pour les actes précédents, malgré l'interdiction de la préfecture d’Île-et-Vilaine. La police a d'ailleurs déjà interpellé une dizaine d'individus, qui auraient cherché à accéder au centre-ville munis d'objets contondants et de pétards.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu