Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes en Alsace : "Qu'ils reconnaissent que le peuple est là et qu'ils travaillent pour nous"

-
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Plusieurs barrages filtrants ont été tenus ce dimanche en Alsace par les gilets jaunes. A Roppenheim, Laurent et ses copains se sont installés pour durer, heureux "que la grogne du peuple monte enfin".

Barrage des gilets jaunes près de Roppenheim en Alsace.
Barrage des gilets jaunes près de Roppenheim en Alsace. © Radio France - Olivier Vogel

Le rond-point de Roppenheim près de l'autoroute A35 et de la frontière allemande était l'un des points chauds de ce dimanche dans la mobilisation des gilets jaunes alsaciens. Des manifestants ont campé sur place dans la nuit et comptaient rester jusqu'à faire plier le gouvernement. 

Parmi eux, Laurent, qui travaille dans un garage à Drusenheim. Avec des copains, il a aménagé sa remorque pour pouvoir s'y tenir au sec et au chaud. "On est là et on continuera" s'exclame-t-il.

Ce qui le fait tenir ? Le rejet d'un "système qui nous opprime, nous oppresse, nous exploite". "La grogne du peuple monte enfin" se réjouit Laurent qui espère que le mouvement va durer jusqu'à obtenir gain de cause du gouvernement.

A nous de reprendre le pouvoir"

"Je pense qu'ils tremblent comme jamais sur leurs guiboles" estime le gilet jaune en faisant allusion aux gouvernants, "qu'ils reconnaissent enfin que le peuple est là et qu'ils travaillent pour nous. C'est pas à nous de travailler toute notre chienne de vie pour leur 'élitocratie'... A nous de reprendre le pouvoir".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess