Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes en Bretagne : une entreprise n'a pas pu livrer 20 tonnes de champignons à cause des blocages

mercredi 5 décembre 2018 à 15:47 Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Un coup dur pour la champignonnière Lou située à Poilley en Ille-et-Vilaine. En raison du blocage de bases logistiques de grandes surfaces par les gilets jaunes, elle n'a pas pu livrer 20 tonnes de champignons la semaine dernière. Une partie du personnel a du être mise en congés.

La champignonnière Lou à Poilley (35)
La champignonnière Lou à Poilley (35) © Radio France - Brigitte Hug

Rennes, France

Le mouvement des gilets jaunes a des conséquences dramatiques pour la champignonnière Lou située à Poilley, une petite commune rurale près de Fougères en Ille-et-Vilaine. La semaine dernière, elle n'a pas pu livrer 20 tonnes de champignons car des bases logistiques de la grande distribution étaient bloquées par des gilets jaunes. Or Lou écoule l'essentiel de sa production dans les grandes et moyennes surfaces

Une partie a pu être donnée à des associations ou distribuée gratuitement sur le parking de l'entreprise. Le reste a été jeté. Le mois de décembre représente 15% du chiffre d'affaires annuel.

Un retour au calme attendu

"On vit au jour le jour" témoigne Emmanuelle Roze l'une des dirigeantes "un jour on arrive à livrer et le lendemain ce n'est pas possible, c'est très difficile à gérer en interne". La PME emploie 150 salariés, mais certains ont du être mis en congés d'office. 

Emmanuelle Roze tient à préciser qu'elle soutient le mouvement des gilets jaunes mais "ils n'ont pas réfléchi qu'en bloquant la grande distribution, ils allaient pénaliser des entreprises rurales qui se battent au quotidien et qui sont taxées de partout". Elle espère que les mesures annoncées par Edouard Philippe seront de nature à ramener le calme.