Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : "Il faut arrêter les manifestations" insiste l'union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône

mercredi 16 janvier 2019 à 8:54 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Invité de France Bleu Provence matin, Johan Bencivenga, le président de l'UPE 13, a expliqué que le mouvement des gilets jaunes a eu un impact sur le chiffre d'affaires de la grande distribution, le secteur de la logistique et les commerçants : entre -10 et -60%.

Un chiffre d'affaire amputé de 30 à 60 % selon le président de l'Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône
Un chiffre d'affaire amputé de 30 à 60 % selon le président de l'Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône © Maxppp -

Bouches-du-Rhône, France

Invité de France Bleu Provence matin, le président de l'union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE 13) a appelé ce mercredi à l'arrêt des manifestations de gilets jaunes. "On a un grand débat national, il faut arrêter" a insisté Johan Bencivenga qui craint également des répercussions sur le tourisme. L'entrepreneur a estimé que les deux mois de manifestations des gilets jaunes notamment les samedis "ont mis des entrepreneurs et des commerçants des centres-villes en très grande difficulté" alors que des commerces n'ont pas pu travailler les neuf des dix meilleurs jours de l'année.

Des baisses de chiffre d'affaire jusqu'à -60%

L'UPE 13 a indiqué que la grande distribution, les commerces alimentaires, les magasins de sport et de bricolages accusaient une baisse de leur chiffre d'affaires comprise entre -30% et -60%. Le secteur de la logistique a également été touché : entre -10% et -60%. Le marché d'intérêt national (MIN) de Chateaurenard où toute la nourriture transite a également été bloqué de nombreuses fois. "Des entreprises vont mettre la clef sous la porte" a prévenu le président de l'UPE 13. 

"Les débordements ne sont pas acceptables" (Johan Bencivenga)

Pour Johan Bencivenga, "la colère et le désarroi des gilets jaunes qui s'expriment sont réels mais les récupérations, les débordements ne sont pas acceptables". Et de déplorer qu'à Marseille, des commerçants ont été "obligés de fermer leur boutique pour conserver leur intégrité physique". "Des gilets jaunes, entre deux samedis, ont tapé aux vitres des commerçants en disant : à samedi !" a raconté le président de l'union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône.

Johan Bencivenga, président de l'UPE 13