Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

VIDÉO - Gilets jaunes : la mairie de Nantes annonce un plan de soutien pour les commerçants du centre-ville

-
Par , France Bleu Loire Océan

Deux mois et demi après le début du mouvement des gilets jaunes, la mairie de Nantes annonce un plan de soutien aux commerçants du centre-ville. La succession de manifestations, le samedi, en a mis plusieurs en difficulté.

Plusieurs commerçants dont les vitrines ont été cassées ont du mal à trouver une assurance (photo d'archives)
Plusieurs commerçants dont les vitrines ont été cassées ont du mal à trouver une assurance (photo d'archives) © Radio France -

Nantes, France

Pour soutenir les commerçants du centre-ville de Nantes, face à la succession de manifestations, le samedi, depuis le début du mouvement des gilets jaunes, la mairie annonce un plan de 500.000 euros

Une aide pour les petits commerçants indépendants, plus fragiles que les grandes chaînes

Ce plan de soutien comporte trois volets. Le premier, c'est une aide de 350.000 euros pour les commerçants qui n'arrivent plus à trouver d'assurance pour les couvrir face au risque de casse ou à des tarifs exorbitants et pour les petits commerçants indépendants, plus fragiles que les grandes chaînes face à la baisse de leur chiffre d'affaire.

Une pharmacie qui a perdu 80% de son chiffre d'affaire, des patrons qui craignent de devoir licencier

Ils sont une quinzaine à avoir contacté la chambre de commerce et d'industrie (un numéro est spécialement dédié à ça, "Allo PME", 02 40 44 63 88). Beaucoup ont les mêmes mots : "je suis désespéré". Il y a cette pharmacie qui assure avoir perdu 80% de son chiffre d'affaire sur quatre samedis de manifestation. Il y a aussi ces deux patrons qui craignent de devoir licencier. Il y a aussi ce commerçant ambulant, déjà en difficulté, et qui redoute, lui, une liquidation judiciaire. Tous disent avoir des problèmes de trésorerie et demandent des renseignements sur les aides qu'ils peuvent demander. Le plan de la mairie est donc une partie de la réponse.  

Exonération du droit de terrasse

Le deuxième volet de ce plan, c'est une exonération d'un mois de certaines charges qui sont à payer à la ville, comme le droit de terrasse. Pour la ville, ça représente un montant de 100.000 euros. Le dernier volet, c'est une aide de 50.000 euros pour les associations de commerçants, de quoi organiser, par exemple, des animations pour donner aux gens l'envie de venir dans le centre-ville