Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : la préfecture du Cher interdit toute manifestation dans le centre-ville de Bourges samedi

vendredi 11 janvier 2019 à 10:47 - Mis à jour le vendredi 11 janvier 2019 à 13:24 Par Isabelle Gaudin, France Bleu Berry et France Bleu

La préfète du Cher a pris un arrêté ce vendredi pour interdire toute manifestation en centre-ville de Bourges samedi, où un rassemblement national des Gilets jaunes est attendu à l'appel du collectif "La France en colère". Dans une lettre ouverte, le maire de la ville lui, s'adresse aux berruyers.

La préfète du Cher a décidé d'interdire tout rassemblement dans le centre de Bourges samedi pour l'Acte 9 des Gilets jaunes
La préfète du Cher a décidé d'interdire tout rassemblement dans le centre de Bourges samedi pour l'Acte 9 des Gilets jaunes © Maxppp - Richard Brunel

Bourges, France

Les Gilets jaunes ne sont pas les bienvenue à Bourges samedi. Alors que le collectif "La France en colère" a choisi la ville du Cher pour accueillir un rassemblement national en raison de son emplacement géographique central, la préfecture publie ce vendredi un arrêté. La préfète annonce que "la manifestation des Gilets jaunes prévue samedi 12 janvier est interdite à l'intérieur du périmètre du centre-ville de Bourges". Catherine Ferrier explique qu'elle souhaite ainsi permettre la manifestation qui se veut pacifique, sur les boulevards qui entourent la ville. 

2.700 participants annoncés sur Facebook, 13.000 personnes intéressées

Ce vendredi matin, sur la page Facebook de l'événement "Acte 9 :  rassemblement des gilets jaunes au centre de la France", il y avait 2.700 participants annoncés et 13.000 personnes intéressées. Les organisateurs disent vouloir "une marche pacifique", le début du rassemblement est prévu à 10h. 

Inquiet, le maire de Bourges a fait démonter les horodateurs de la ville, les engins de chantier ont également été retirés. Les bâtiments publics seront aussi fermés samedi en prévention. "On va enlever tout mobilier urbain qui pourrait faire office de projectile", a expliqué Pascal Blanc. "On va sécuriser le chantier de la maison de la culture et celui de l'îlot Victor Hugo. Le jardin de l'Archevêché sera fermé tout comme les musées, et les bâtiment publics, à commencer par l'hôtel de ville." Le maire a aussi conseillé aux commerçants de baisser le rideau. 

Une lettre ouverte du maire de Bourges aux Berruyers

A quelques heures de cette mobilisation, le maire de Bourges a par ailleurs publié une lettre ouverte aux Berruyers. Dans ce courrier posté notament sur la page facebook de la ville, Pascal Blanc dit prendre cette mobilisation très au sérieux : " C’est la raison pour laquelle j’ai demandé à Madame La Préfète d’assurer la plus forte mobilisation des forces de l’ordre afin que ce rassemblement se passe dans les meilleures conditions possibles. Je suis également directement en contact avec Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’intérieur". Le maire de la ville  ajoute : "Depuis le début du mouvement, se tiennent à Bourges chaque week-end des rassemblements et des manifestations, mais de quelques centaines de personnes, et non pas de plusieurs milliers, comme cela pourrait être le cas samedi, d’où mon inquiétude. Et même si jusque-là, ces rassemblements se sont passés dans le calme et qu’il n’y a jamais eu de casse à Bourges, j’appelle notamment les commerçants à la plus grande prudence. "

Bourges a été choisie par le collectif "la France en colère" pour son emplacement géographique central - Visactu
Bourges a été choisie par le collectif "la France en colère" pour son emplacement géographique central © Visactu