Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets Jaunes : la ville de Saint-Nazaire panse ses plaies après les rassemblement de samedi

lundi 7 janvier 2019 à 19:35 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Pas simple de retirer de l'argent à Saint Nazaire après les dégradations commises ce samedi lors de la manifestation des gilets jaunes. La quasi totalité des distributeurs de billets est hors service. La Ville chiffre les dégâts sur la voirie et le mobilier urbain à plus de 100 000 euros.

Les agences bancaires du centre-ville ont été particulièrement visées
Les agences bancaires du centre-ville ont été particulièrement visées © Radio France - Anne Patinec

Saint-Nazaire, France

Dans le centre-ville de Saint-Nazaire, les stigmates des violences du rassemblement de l'acte 8 des Gilets Jaunes sont encore bien visibles. Les vitrines des agences bancaires ont été cassées à coup de pierres. Au CIC, des planches de bois remplacent les vitres. La quasi totalité des distributeurs de billets est hors service.  En plusieurs endroits, des tags anti-capitalistes ont été peints en rouge.  

Les distributeurs de billets ont été détruits - Radio France
Les distributeurs de billets ont été détruits © Radio France - Anne Patinec

La Ville de Saint-Nazaire a porté plainte contre X

Ce lundi, des équipes sont à pied d'oeuvre pour réparer des horodateurs cassés ou des pavés descellés. De nombreuses poubelles ont été incendiées en différents points endommageant la chaussée. La Ville de Saint-Nazaire estime les dégâts causés à la voirie et au mobilier urbain à plus de 100 000 euros.  Elle a porté plainte contre X.  

Plusieurs symboles de l'Etat ont également été visés lors du rassemblement: la sous-préfecture, le tribunal de grande instance ou encore le commissariat. Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, c'est la première fois que la ville connaît de telles violences. 

Des pneus ont été incendiés devant la sous-préfecture - Radio France
Des pneus ont été incendiés devant la sous-préfecture © Radio France - Anne Patinec

De la prison ferme pour deux manifestants

Dès samedi, cinq personnes ont été interpellées dont trois mineurs. Les deux majeurs ont été jugés dès ce lundi.  Un sexagénaire de Saint-Nazaire a été condamné à un mois de prison ferme pour avoir menacé les forces de l'ordre avec un tournevis. Et un quadragénaire, qui réside dans le Morbihan, écope de quatre mois d'emprisonnement dont deux ferme; il reconnaît avoir jeté des cailloux sur des gendarmes mobiles. 

"Je suis venu dans un esprit pacifiste après avoir vu l'appel à manifester sur les réseaux sociaux. Mais _pris dans l'émulation, j'ai pu jeter des cailloux; je regrette mon geste_" a déclaré le père de famille lors de son jugement en comparution immédiate. La procureure  avait requis un mandat de dépôt à l'issue de l'audience, dénonçant "des casseurs qui n'étaient là que pour en découdre".

Au CIC, des planches de bois remplacent les vitrines brisées - Radio France
Au CIC, des planches de bois remplacent les vitrines brisées © Radio France - Anne Patinec