Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : le point ce dimanche à 12h en Charente et Charente-Maritime

dimanche 2 décembre 2018 à 12:25 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

La situation reste calme, dans nos deux Charentes et il n'y a eu aucune dégradation. La circulation est fluide partout, et il n'y a aucun barrage bloquant. Les gilets jaunes mènent quelques opérations filtrantes sur la Nationale 10 en Charente. En Charente maritime, ils restent aussi présents

Gilets jaunes à Angoulème le 17 novembre
Gilets jaunes à Angoulème le 17 novembre © Maxppp - Loïc Dequier

Charente-Maritime, France

Aucun barrage bloquant, ce dimanche midi dans les deux Charentes. Les gilets jaunes restent présents en Charente-Maritime à Usseau (au nord de La Rochelle), devant le dépôt pétrolier Picoty (à La Rochelle), et sur les ronds points à Saintes. En Charente, ils ont mené ce matin des opérations filtrantes sur la Nationale 10 et la Nationale 137.
Contrairement à ce qui s'est passé ailleurs en France, le mouvement des gilets jaunes dans nos deux Charentes reste pacifique et bon enfant.

Une manifestante en garde à vue à Cognac 

Une manifestante reste toutefois ce dimanche matin en garde à vue à Cognac. Elle sera présentée au parquet dans la journée ou demain matin. Elle a été interpellée hier après midi au rond point de la Trache, alors qu'un groupe de gilets jaunes tentait de partir en cortège vers le centre ville de Cognac. Les forces de l'ordre les ont contenu sur le rond point, c'est alors qu'"une manifestante a agressé une policière" selon Chantal Guelot, la sous préfète de Cognac. La policière a été légèrement blessée à la jambe.
Autre point de tension, la nuit dernière, au rond point de Girac à Angoulème : la circulation a été coupée par un groupe de personnes "virulentes" selon la sous préfète de Charente, qui a mis le feu à un tas de palettes sur la chaussée. "Nous avons décidé de mettre en place des déviations pour protéger les automobilistes" explique Chantal Guelot, "nous avons décidé de ne pas aller au contact, de ne pas faire intervenir les forces de l'ordre, pour éviter les heurts, comme le week-end dernier". La situation est revenue normale à 4h du matin. les manifestants sont partis d'eux même et Les pompiers ont pu éteindre les palettes qui brûlaient.