Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : le point ce samedi matin dans les deux Charentes

samedi 24 novembre 2018 à 7:15 - Mis à jour le samedi 24 novembre 2018 à 10:40 Par François Petitdemange, France Bleu La Rochelle

Le mouvement des gilets jaunes ce samedi 24 novembre : en Charente-Maritime, une grande manifestation est organisée le matin à Rochefort. En Charente, cortège de motos à travers Angoulême.

Le centre commercial Beaulieu paralysé ce samedi matin.
Le centre commercial Beaulieu paralysé ce samedi matin. © Radio France - David Morel

Charente-Maritime, France

Mise à jour à 9h/10h30

Des barrages filtrants sont en cours, notamment à l'entrée de Cognac, du côté de Gensac-la-Pallue, au rond-point de la Trache, comme pendant toute la semaine. Même chose sur les ronds-points de Saintes, que ce soit celui de Diconche à l'entrée de la rocade par la nationale 141, ou celui de l'Hyper U sur la départementale 137. Bison Futé signale également un barrage filtrant sur la nationale 10 à Montlieu-la-Garde dans le sud de la Charente-Maritime. Opération escargot dans la matinée à Ruffec sur la nationale 10 également. Comme sur la nationale 141 à Chasseneuil-sur-Bonnieure en Charente ou encore à Excideuil.

A Angoulême, la préfecture signale à 10 heures 30 une opération escargot sur la départementale 1000, au niveau de l'espace Carat en direction Soyaux.

A chaque fois, les référents cherchent à éviter les blocages complets, devenus très impopulaires. Contrairement aux opérations péages-gratuits sur l'autoroute : Vinci signale des manifestants à Cabariot sur l'A837, ou à la sortie Blaye-Montendre sur l'A10.

En Charente-Maritime, un seul grand rassemblement commun est prévu à Rochefort à 10 heures 30 (voir ci-dessous). A 10h30, tout le monde se rassemble devant le cinéma de Rochefort.

Les gilets jaunes de Royan, eux, restent dans leur ville : une marche "pacifique" est prévue à 14h au départ de la place du Docteur Gantier.

En Charente, grand rassemblement de motos à Angoulême. "Beaucoup beaucoup de monde", selon les organisateurs. Les motards défilent à partir de 10 heures depuis le Géant Casino jusqu'au rond-point de Girac, en passant par le centre-ville, où ont lieu les traditionnelles Gastronomades, pour distribuer de tracts. Mais là encore, la consigne est claire : "on ne va pas bloquer".

Aucun blocage non plus dans la zone commerciale de Beaulieu, à la sortie de La Rochelle, qui avait été totalement paralysée samedi dernier. Les 300 commerçants de Beaulieu estiment avoir perdu près de 10 millions d'euros de chiffre d'affaire ce jour-là.

Les infos à 7h

Les "gilets jaunes" de Charente-Maritime tentent de s'unir et de s'organiser ce samedi. Les plus structurés d'entre eux, et les moins radicaux certainement, ont prévu une seule manifestation commune, à Rochefort. Le rendez-vous est fixé à 10h30 devant le cinéma. Une manifestation traditionnelle : une boucle à pied dans la ville, qui devrait se conclure par un rendez-vous à la sous-préfecture. Mais il n'est pas question de bloquer la ville, contrairement aux mots d'ordre de samedi dernier.

Rochefort a été choisi pour sa position centrale. Les autres groupes de "gilets jaunes" qui se sont structurés à Saintes, à La Rochelle, sur l'île d'Oléron, sont invités à rejoindre les Rochefortais. Les manifestants de La Rochelle se sont ainsi donnés rendre-vous à 9h30 sur le parking de l'hypermarché Carrefour d'Angoulins pour se rendre à Rochefort au ralenti, en opération escargot. Les organisateurs rochelais espèrent environ 1.500 personnes.

Même principe du côté d'Oléron : rassemblement à 9h30 à Bourcefranc pour un départ groupé vers Rochefort.

Au total, neuf manifestations ont été officiellement déclarés en préfecture de Charente-Maritime... Sans que l'on en connaisse les détails - mais les différentes opérations escargots et le rassemblement de Rochefort doivent en faire partie. L'une de ces manifestations a d'ailleurs fait l'objet de négociations pour éviter qu'elle ne passe par l'autoroute A10, jugée trop dangereuse.

Encore des blocages ?

Mais tout le monde ne sera pas à Rochefort - c'est le principe de ce mouvement : il y a de sérieuses divergences au sein même des groupes de "gilets jaunes". Les plus radicaux continuent de prôner des blocages, comme cette semaine par exemple sur la zone commerciale de Beaulieu à la sortie de La Rochelle. Les référents, en revanche, demandent d'éviter ces blocages, très impopulaires à un mois de Noël, et qui pèsent lourdement sur les commerces.

Pas question non plus d'appeler à perturber le marathon de La Rochelle demain. Les manifestants invitent simplement les coureurs, par solidarité, à porter un gilet jaune au départ de la course.

En revanche, à Saintes, les cinq ronds-points situés aux entrées de la ville pourraient encore être occupés, notamment celui de Diconche, où les barrages filtrants ont énormément perturbé la circulation toute la semaine. Nettement plus populaire : les opérations péages gratuits. Elles devraient encore continuer aujourd'hui sur l'A10 comme sur l'A837.

En Charente : les Gastronomades et Cognac dans le viseur

En Charente, les gilets jaunes sont désormais nettement plus discrets sur les réseaux sociaux, difficile de connaître précisément leurs intentions. Des distributions de tracts sont possibles dans le centre-ville d'Angoulême, où ont lieu ce week-end les traditionnelles Gastronomades.

A Cognac, où la mobilisation était la plus importante samedi dernier, les gilets jaunes ont officiellement déposé une demande de manifestation en Préfecture, jusqu'à lundi inclus. Elle se tiendrait au rond-point de la Trache, qui devrait donc être bloqué. Une seule autre manifestation a été officiellement déclarée en Préfecture de la Charente.