Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"Gilets jaunes" : le préfet redoute "une manifestation particulièrement violente" à Nantes ce samedi

-
Par , France Bleu Loire Océan

La préfecture de Loire-Altantique craint "des violences" et annonce "un dispositif policier inédit" pour l'acte 26 des Gilets Jaunes ce samedi à Nantes.

Le préfet Claude d'Harcourt accompagné notamment du DDSP Jean-Christophe Bertand
Le préfet Claude d'Harcourt accompagné notamment du DDSP Jean-Christophe Bertand © Radio France - Grégory Jullian

Nantes, France

L'acte 26 des "gilets jaunes" a lieu ce samedi partout en France. A Nantes, la manifestation est qualifiée de nationale. Le rassemblement est prévu à 13h à la croisée de trams. Le préfet de Loire-Atlantique, Claude d'Harcourt, met en garde contre les risques de violence. 

"2000 personnes pourraient y participer dont 500 membres de l'ultra-gauche. Nous savons qu'ils ont l'intention d'en découdre avec les forces de l'ordre" - Claude d'Harcourt

Claude d'Harcourt

Le préfet redoute également l'utilisation de mortiers. "Nous savons que des mortiers, c'est à dire des pétards agricoles, ont été achetés en nombre ces derniers jours en Loire-Atlantique". Claude d'Harcourt demande donc "aux gilets jaunes pacifiques de ne pas venir manifester".

Un dispositif de forces de l’ordre "inédit"

Le chiffre des forces de l'ordre n'a pas été dévoilé. Mais le préfet annonce des "moyens inédits" pour un rassemblement des Gilets Jaunes à Nantes. En amont, des mesures de sécurité ont été prises. Des contrôles routiers ont notamment débuté ce vendredi soir aux abords de Nantes. Des contrôles d'identité sont également prévus en gare de Nantes. "Plusieurs chantiers ont aussi été sécurisés dans le centre ville" prévient Jean-Christophe Bertrand, le directeur départemental de la sécurité publique.  

Choix de la station

France Bleu