Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"Gilets jaunes" : les commerçants lillois seront exonérés de deux mois de redevance terrasse

vendredi 1 mars 2019 à 3:01 Par Hélène Fromenty, France Bleu Nord

Quinze semaines après le début du mouvement des "gilets jaunes", la ville de Lille a décidé d'accompagner les commerçants dont l'activité a été perturbée les manifestations des gilets jaunes. Ceux qui ont une terrasse seront exempté de redevance pour deux mois.

Les commerces de la Grand'Place ont été particulièrement impactés par les manifestations.
Les commerces de la Grand'Place ont été particulièrement impactés par les manifestations. © Maxppp - PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Lille, France

Plus de trois mois après le début du mouvement des "gilets jaunes", la mairie de Lille lance un dispositif pour accompagner les commerçants dont l'activité a été gênée par les manifestations. Beaucoup de boutiques ont en effet vu leur fréquentation baisser les jours de mobilisation, jusqu'à 30% le samedi pour certaines, selon la Fédération indépendante du commerce de la métropole lilloise (Ficomel). 

La municipalité va dédommager les boutiques, restaurants et autres bistrots qui se trouvent dans le périmètre des manifestations et qui ont une terrasse. Des professionnels comme cette gérante de café, près de la Grand'place, qui subit les "gilets jaunes" tous les weekend. "Chaque samedi on doit baisser les stores et rentrer nos terrasses, assure-t-elle. On ne peut pas travailler pendant au moins deux heures."

Elle n'a pas encore fait ses calculs, mais s'attend à une perte de revenu colossale. Alors l'aide de la mairie est la bienvenue : deux mois de redevance terrasse en moins, ça fait une économie de près de 200 euros sur sa facture annuelle. "C'est une bonne idée, on voit qu'on n'est pas oubliés, mais ça ne pourra certainement pas combler la baisse d'activité."

Pas de fonds d'urgence

Dans une boutique de chaussures, non loin de là, le manque à gagner est tout aussi palpable. "Sur le mois de janvier, on est à moins 25% de chiffre d'affaires," estime Coralie, une vendeuse. 

Mais ici, pas de terrasse...donc pas d'aide financière de la municipalité. "Je suis ravie pour ceux qui en ont une, car dans le commerce on est solidaires. Mais nous aussi nous existons, donc si on pouvait nous donner un coup de pouce, ce serait pas mal !"

Et pourquoi pas un fond d'urgence, comme à Nantes, ou à Paris ? "Certaines villes ont mis ça en place, souligne la présidente de la Ficomel, Hélène Natier. Ce sont des municipalité particulièrement touchées niveau casse. A Lille, nous avons été relativement épargnés. Néanmoins, même sans casse, ça créé un précédant. Donc je pense qu'on pourrait réfléchir à quelque chose d'un peu plus concret aussi pour les autres boutiques."

Cellule dédiée

Du côté de la ville de Lille, on assure ne pas avoir d'autres leviers possibles pour aider financièrement les commerçants, mais l'adjoint en charge des commerces, Franck Hanoh, rappelle que l'Etat, et d'autres structures, ont mis en place des mesures - comme l'étalement des charges sociales - dès le mois de novembre. "C'est le cas du tribunal de commerce, de la Direccte, de l'Ursaaf, des impôts, donc chacun prend sa part."

Et pour aider les commerces à être aidé, la municipalité a mis en place une cellule dédiée. "Notre rôle en tant que ville, c'est d'accompagner les commerces à monter leurs dossier, car ce n'est pas toujours très simple de remplir toutes les cases."

Cette cellule municipale est toujours active car en janvier, l’exécutif a prolongé pour trois mois les aides de l'Etat aux commerçants. Elle est joignable par téléphone au 03.20.49.50.84 ou par mail à actioneco@mairie-lille.fr