Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gilets jaunes : les manifestants fêtent le premier anniversaire du mouvement

-
Par , France Bleu Touraine

Pour fêter leur premier anniversaire, les gilets jaunes se sont retrouvés sur les ronds-points du département ce 16 novembre. Selon les forces de l'ordre, ils étaient environ 250 à défiler, dont près de 150 dans le centre de Tours. Des manifestations qui se sont déroulées dans le calme.

Les gilets jaunes on manifester pour célébrer l'anniversaire du mouvement.
Les gilets jaunes on manifester pour célébrer l'anniversaire du mouvement. © Radio France - Thibault Lecoq

Depuis un an, les gilets jaunes manifestent sur les ronds-points et dans les rues. Pour célébrer ce premier anniversaire du mouvement, ils se sont retrouvés ce samedi 16 novembre. Près de 250 manifestants se sont rassemblés selon les forces de l'ordre. A Tours, ils étaient près de 150 dans le centre-ville. Les slogans sont restés les mêmes "Macron démission", ou encore "Castaner en enfer". Les gilets jaunes revendiquent plus de pouvoir d'achat, plus de justice social et de démocratie. Les défilés se sont tous déroulés dans le calme.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cette manifestation a permis aux manifestants de dire ce que, pour eux, sont les gilets jaunes. "C'est un combat entre les faibles et les forts", explique Patrick, gilet jaune et militant UPR. Pour Béatrice : "c'est enfin des gens qui sont entendus, des gens qui étaient invisibilisés. Ça a permis au mépris de classe de se fissurer et ce n'est pas plus mal". Benoît estime lui que c'est un an de frustration, car, selon lui, le gouvernement n'a pas apporté de réponse aux revendications des gilets jaunes. Cet anniversaire est triste pour Doblix, un jeune homme en costume de chat. "C'est un peu comme les restos du cœur. C'est fait pour aider les gens et finalement ça dure plus longtemps. C'est inadmissible que ça soit dans la rue depuis un an", regrette-t-il.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les cortèges ont vu revenir des manifestants qui avaient un peu quitté le mouvement. Pour ce professeur qui a voulu rester anonyme, " Ça faisait longtemps que je n'étais pas revenu. Je voulais voir s'il y a avait du monde, un regain de mobilisation après quelques mois de traversée du désert", assure-t-il. Une traversée du désert qu'il explique par une fatigue militante plus que par les annonces du gouvernement. Maintenant, il espère que le mouvement va continuer et s'amplifier, notamment avec la grève nationale du 5 décembre prochain. L'assemblée générale nationale des gilets jaune a appelé à la rejoindre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess