Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : les médias en ligne de mire pour l'acte VIII à Grenoble

samedi 5 janvier 2019 à 10:21 Par Nicolas Joly et Élisa Montagnat, France Bleu Isère

Les "gilets jaunes" sont à nouveau dans la rue ce samedi 5 janvier. Des manifestations sont organisées dans les grandes villes de France pour protester, entre autres, contre le traitement médiatique du mouvement. À Grenoble, ils sont près 400 à être partis du parc Paul Mistral.

Ils sont près de 400 à être partis du parc Paul Mistral à Grenoble (Isère)
Ils sont près de 400 à être partis du parc Paul Mistral à Grenoble (Isère) © Radio France - Élisa Montagnat

Grenoble, France

ILes "gilets jaunes" sont à nouveau dans la rue ce samedi 5 janvier. Des manifestatio de Grenoble.Iisées dans les grandes villes de France. À Grenoble, ils sont près de 400 à être partis du parc Paul Mistral.

Les médias en ligne de mire

Au cœur de la mobilisation ce samedi : la colère des gilets jaunes contre certains médias, ceux qui "déforment l'information" apprend-on au sein du cortège. Certains médias, notamment les chaînes d'information en continu comme BFMTV sont régulièrement la cible de messages virulents sur les réseaux sociaux. Il apparaît que les gilets jaunes de Grenoble ont une préférence pour la presse locale, au détriment de la presse nationale (voir photo ci-dessous).

Les médias locaux ont apparemment meilleure presse que les médias nationaux au sein du cortège des gilets jaunes grenoblois - Radio France
Les médias locaux ont apparemment meilleure presse que les médias nationaux au sein du cortège des gilets jaunes grenoblois © Radio France - Élisa Montagnat

Après sept semaines de mobilisation, les gilets jaunes ont plusieurs fois pointé du doigt le traitement de leur mouvement par la presse. L'objectif de la journée est a priori de manifester devant les rédactions dont le traitement du mouvement des gilets jaunes est jugé incorrect. Toutefois, le parcours précis du cortège est  tenu secret.

Discussion aux portes de France 3

Vers 10h30 le cortège s'est arrêté pour manifester devant les locaux de France 3 Alpes. Le rédacteur en chef de la chaîne de télévision locale est sorti des bureaux pour échanger avec les gilets jaunes. Derrière les barrières, Patrick Pinto a pu discuter dans le calme avec plusieurs manifestants. Il a toutefois refusé d'ouvrir les portes de la chaîne au cortège, qui souhaitait s'exprimer en direct sur les plateaux de la chaîne.

Les gilets jaunes se sont rendus vers 11h devant l'hôpital de Grenoble et ont manifesté une dizaine de minutes en soutien au personnel hospitalier. Ils ont ensuite repris leur marche en direction du centre de Grenoble. Ils ont longé la ligne de tramway B, puis ont emprunté le cours Jean Jaurès jusqu'à la Porte de France. Ils ont ensuite fait demi-tour et ont rejoint le centre-ville. Une fois aux abords de la place Grenette ils ont manifesté devant plusieurs enseignes. McDonald's, Burger King et la Fnac ont fermé leurs grilles. Les manifestants ont quitté la place vers 13h15.

Opération de blocage à la gare de Grenoble

Certains "gilets jaunes" sont descendus sur les rails pour bloquer les trains - Radio France
Certains "gilets jaunes" sont descendus sur les rails pour bloquer les trains © Radio France - Élisa Montagnat

À 15h15, les gilets jaunes prennent la direction de la gare de Grenoble. Une fois sur place, la centaine de manifestants présents tentent de bloquer les trains sur le départ. Plusieurs personnes descendent sur les voies, ce qui déclenche une réaction vigoureuse des forces de l'ordre. Les manifestants sont dispersés à coup de matraque et de gaz lacrymogène.

Les forces de l'ordre ont dispersé les manifestants à l'aide de gaz lacrymogène - Radio France
Les forces de l'ordre ont dispersé les manifestants à l'aide de gaz lacrymogène © Radio France - Élisa Montagnat