Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : plusieurs représentants maintiennent leur appel à manifester samedi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Malgré les appels du gouvernement à suspendre la mobilisation et ne pas manifester samedi, plusieurs figures du mouvement des gilets jaunes ont appelé jeudi à descendre dans la rue ce week-end, prenant leurs distances avec ceux qui appellent au dialogue avec le gouvernement.

Des gilets jaunes devant la gare de péage de La barque près de Marseille, le 9 décembre 2018
Des gilets jaunes devant la gare de péage de La barque près de Marseille, le 9 décembre 2018 © Maxppp - SYLVAIN THOMAS

Les "gilets jaunes" sont "plus mobilisés que jamais" selon Maxime Nicolle. Lors d'un point presse organisé symboliquement devant la salle du jeu de Paume à Versailles (Yvelines), un des hauts lieux de la Révolution de 1789, plusieurs figures du mouvement ont appelé manifester pour un cinquième samedi consécutif le 15 décembre.

Dans la matinée, le gouvernement avait appelé à être "raisonnables" et à suspendre la mobilisation après l'attaque meurtrière de mardi soir à Strasbourg. Un appel rejeté par deux des figures du mouvement, Maxime Nicolle auteur d'une vidéo mettant en doute le caractère terroriste de la fusillade de Strasbourg, et Priscillia Ludosky, à l'origine de la pétition contre la hausse des taxes sur les carburants qui a déclenché la contestation. "C'est au gouvernement d'assurer la sécurité des citoyens" a estimé Maxime Nicolle.

Les deux représentants ont notamment appelé le gouvernement à aller plus loin dans la baisse des impôts et taxes, disant les Français "épuisés par une pression fiscale colossale", et à accepter le principe de référendums d'initiative populaire.

Des mesures "insuffisantes"

Dans un communiqué publié après l'allocution d'Emmanuel Macron lundi soir ces gilets jaunes avaient jugé "insuffisantes" les mesures annoncées par le chef de l'État pour tenter d'apaiser la contestation, notamment la hausse de 100 euros par mois pour les travailleurs au Smic.

"Ces mesures ne reflètent en rien une vraie volonté d'améliorer le pouvoir d'achat, de répartir la charge des taxes sur tous les acteurs et ne donnent pas non plus place à la voix du citoyen", selon eux. 

Ces gilets jaunes réclament notamment l'instauration d'un référendum d'initiative citoyenne, la création d'une assemblée citoyenne, la baisse des taxes sur les produits de première nécessité, et la "réduction significative" des salaires gouvernementaux. Quatre propositions soumises aux internautes et plébiscitées par les dizaines de milliers de visiteurs sur leur site, affirment-ils.

Fracture avec les gilets jaunes "modérés"

À l'inverse, d'autres figures des gilets jaunes appellent depuis plusieurs jours à négocier avec le gouvernement. Jacline Mouraud, l'une des porte-parole des "gilets jaunes libres", réclame notamment "une trêve", en saluant "des avancées".

"Le temps du dialogue est venu (...) . On préférerait que ce samedi soit l'occasion pour les gilets jaunes et plus largement les citoyens français d'aller rencontrer tous les élus", a pour sa part déclaré Benjamin Cauchy, un autre "gilet jaune libre", sur BFMTV.

Mais dans plusieurs régions de France, comme en Corse, dans la Somme ou à Tours, les manifestants ont déjà fait part de leur intention de mener des actions ce week-end. Plusieurs événements appelant à un "Acte V", samedi, ont également été publiés sur Facebook.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu