Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Gironde : deux magasins Jules et deux magasins Brice vont fermer

mardi 11 septembre 2018 à 16:12 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Le groupe de prêt-à-porter masculin HappyChic va fermer 88 boutiques d'ici trois ans en France, soit 466 suppressions d'emplois. En Gironde, le magasin Jules de Pessac a déjà fermé, celui de la Teste, en juillet 2019. Les boutiques Brice de Mériadeck et St-Médard-en-Jalles disparaîtront d'ici 2021.

Deux boutiques Jules et deux boutiques Brice vont fermer en Gironde d'ici trois ans- illustration-
Deux boutiques Jules et deux boutiques Brice vont fermer en Gironde d'ici trois ans- illustration- - maxppp

Bordeaux, France

La direction d'HappyChic, la branche textile du groupe Muilliez, a présenté ce mardi matin à Roubaix, dans le Nord, le plan social qui doit conduire à la suppression d'ici trois ans de 466 emplois dans les enseignes Jules et Brice, deux enseignes bien connues du grand public. 

Le groupe a confirmé la fermeture d'ici 2021 de 88 magasins à travers la France, dont quatre se trouvent en Gironde. La boutique Jules du centre commercial Bersol, à Pessac, a déjà fermé début septembre . Celle du centre commercial Cap Océan, à la Teste, baissera définitivement le rideau en juillet 2019.  Puis les magasins Brice de Mériadeck, à Bordeaux, et du centre commercial Leclerc de St-Médard-en-Jalles, baisseront définitivement le rideau, respectivement en  janvier 2020 et en juin 2021. Cela représente une vingtaine d'emplois supprimés dans notre département.  

Quelles boutiques ont fermé ou vont fermer en Gironde?  - Radio France
Quelles boutiques ont fermé ou vont fermer en Gironde? © Radio France - Oanna Favennec

Les magasins qui ferment, chez nous comme ailleurs, sont les plus déficitaires, avec bien souvent, un chiffre d'affaire qui ne lui permet pas de dégager des excédents par rapport au prix des loyers. Pour justifier ces  choix, la direction invoque "un marché de la mode en pleine transformation", et affiche sa volonté de rapprocher les deux marques en mutualisant les moyens, tout en laissant plus d'autonomie à Bizzbe, la troisième marque du groupe, "la pépite de la maison", d'après le directeur d'HappyChic Jean-Christophe Garbino. 

Les syndicats rejettent ces arguments. Selon eux, les employés paient "les erreurs de gestion des précédentes directions", qui "ont multiplié les ouvertures et présenté des collections plus vraiment adaptées au goût du jour" , selon Laurent Petit, délégué syndical CGT au Comité Central d'Entreprise. 

"Notre précédente direction n'a pas suivi les évolutions du prêt-à-porter masculin, et nous en payons les pots cassés" - Laurent Petit, délégué CGT au CCE 

"On paie la mauvaise gestion du groupe par nos anciens dirigeants" - Laurent Petit, délégué CGT

Les syndicats rejettent pour l'instant les indemnités proposées par la direction, à savoir pour chaque salarié licencié, 700 euros par année d'ancienneté, Les négociations ne font que commencer, répond la direction. Elles vont se poursuivre jusqu'à la fin janvier. Les premiers licenciements pourraient avoir lieu mi-février.