Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Gironde : la reconversion professionnelle a le vent en poupe

mardi 25 juillet 2017 à 17:59 Par Thomas Biet, France Bleu Gironde

Alors que les derniers chiffres du chômage sont tombés, il semble que la reconversion professionnelle touche de plus en plus de salariés. Par choix ou par contrainte, certains changent complètement de vie. Rencontre.

Caroline Billa a complètement changé de vie depuis 2 ans et demi
Caroline Billa a complètement changé de vie depuis 2 ans et demi © Radio France - Thomas Biet

Gironde, France

Depuis 20 ans, elle était visiteuse médicale dans l'industrie pharmaceutique, dans un grand groupe. A 48 ans, Caroline Billa gère aujourd'hui un restaurant, Le cottage du lac ouvert depuis mars 2015. Il y a 4 ans, elle profite d'un plan social au sein de son entreprise - elle n'est pas visée pas ce plan - pour changer de vie.

Je n'avais pas envie de continuer dans cette voie-là, il aurait fallu changer ma façon de travailler, cela ne me correspondait plus. J'ai aimé ce métier mais je n'aimais pas ce qu'il était devenu. J'avais envie de faire autre chose, de prendre un tournant, dans un domaine complètement différent.

La formation indispensable à la reconversion

Avec le plan social, son employeur lui finance sa reconversion professionnelle : 1 an et demi de formations diverses dans une école pour tout apprendre de la restauration (pâtisserie, cuisine, œnologie, gestion des coûts, des matières, des personnels).

La reconversion a été une évidence, la restauration me permettait d'allier mon autre passion : le jazz. Les formations ont été capitales, c'est une erreur de se dire que l'on peut se mettre à la restauration du jour au lendemain. C'est juste faux et impossible. La cuisine n'est qu'une infime partie de ce travail.

Son associée Sophia travaille dans la restauration depuis toujours. Il a fallu apprendre à s'apprivoiser mais le duo fonctionne bien.

On se complète bien. Moi avec l'expérience et elle avec son métier précédent. Tout ce qui est "relation clientèle" est beaucoup plus évident pour elle.

La reconversion vers l'artisanat en chiffres en Gironde

  • 45% des créateurs ou repreneurs d'entreprises artisanales ont acquis leur expérience dans des entreprises de plus de 10 salariés.
  • 1 sur 5 est un "sénior" (+ de 50 ans).
  • 35% des créateurs ou repreneurs viennent d'un autre horizon professionnel que l'artisanat.