Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Gironde : nouveau refus pour le village des marques de Coutras

-
Par , France Bleu Gironde

Après la commission départementale en février dernier, la commission nationale d'aménagement commercial de Paris a refusé en fin de matinée le projet de village des marques à Coutras. Le projet prévoit l'implantation d'une centaine de commerces, qui commercialisent des vêtements à prix réduits.

Le projet de village des marques de Coutras au nord de Libourne de nouveau rejeté. En photo, un projet similaire à Miramas, dans les Bouches-du-Rhône.
Le projet de village des marques de Coutras au nord de Libourne de nouveau rejeté. En photo, un projet similaire à Miramas, dans les Bouches-du-Rhône. © Radio France

Bordeaux, France

Le projet de village des marques de Coutras au nord de Libourne a été refusé par la Commission nationale d’Aménagement commercial (CNAC) de Paris. La décision est tombée en fin de matinée ce vendredi 15 mai. Le village doit rassembler une centaine de magasins de vêtements à prix réduits. 

Le maire de Coutras, Jérôme Cosnard se dit cependant confiant. La décision a été refusée de justesse, selon lui, contrairement à une précédente décision qui avait été prise en février dernier par la commission départementale, qui avait retoqué le dossier à la majorité. "Nous ne sommes pas déçus, on sait que ces projets sont longs à convaincre, ça met entre cinq et dix ans. On va saisir la Cour d'Appel de Bordeaux pour présenter notre projet," a assuré le maire. 

Désormais, les porteurs du projet peuvent soit remanier le dossier pour le soumettre de nouveau à la CNAC ou bien faire appel.  

Le projet est loin de faire consensus. Les commerçants de Libourne à vingt minutes de Coutras craignent la concurrence de ces nouvelles enseignes à bas coût. Un argument, appuyé par la chambre des métiers. Jérôme Cosnard quant à lui y voit une aubaine économique pour la région.